Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 04:02

Collégiale Notre-Dame-du-Mur.


            1546, réparations de Thomas Quéméneur.

            Entre 1749 et 1763, Jean Joseph Gailhac travaille à l’église.


1611.Prééminences de L’Honoré.
Verrière de cinq lancettes et réseau avec 9 blasons dont armes de Bretagne en supériorité. Les autres sont de Salaun portant d’argent à la hune du sanglier arraché de sable armez et couronné d’or contourné d’une étoile de sable avec autres alliances.                     Relevé de Claude Bourricquen.


1630.P.V. de prééminences de Goesbriand. BSAF.1930-1931.p.61.
En la maîtresse vitre deux écussons  au-dessous de ceux marqués des armes de Bretagne., l’un du côté évangile, plus que demi rompu dont les armes ne peuvent être reconnues, l’autre du côté épître avec alliance, que de Goesbriand lui dit appartenir.

1679.Procèsverbal de prééminences
.BSAf1894.p.134.Notices sur les Paroisses du diocèse de Quimper et de Léon
On y relève 17 fenêtres et 81 armoiries.
Maîtresse vitre composée d’une rosace de 23 roses dont la 2e et 3e  d’azur à fleur de lys. Dans les trois premières roses  armes de Bretagne en plein avec couronne ducale.

Dans la fenêtre on pouvait voir saint François et à ses pieds un seigneur. Dans l’habit duquel étaient les armes de Lenier et de l’autre côté armes des Le Borgne et Pinart.

La vitre au-dessus ( de l’autel) de la Sainte Trinité, premier autel en sortant du Chœur côté évangile présentait en supériorité les armes de Bretagne seulement à la première rose. Les de Keranroux y avait leurs armes dans trois écussons. « Et dans ladite vitre sont plusieurs priants et priantes armoyéez des mesmes armes » (BSAF 1905.p.43.)

Dans le retable du même autel, une vitre avec 6 soufflets armoiriés dont Lezardant. .
Dans la seconde vitre, à six soufflets, écusson écartelé du Parc, Huon, Clisson, et la Forest. Plus bas étaient les armes de la Forest surmontées d’un lambel, plein et parti de la Voyer de Tréfalégan ou Le Bihan de Kérellon Dans la dite vitre sont plusieurs priants et priantes armoyez des mêmes armes. Le Guennec 1908)

 A gauche en entrant, une vitre au premier et au plus haut de la rose, ainsi qu’au second, armoiries de Kerret, du Coetlosquet et 3 autres écussons dont un des Kergadiou Kernevez.

Au côté évangile de l’autel du Saint-Esprit, est une petite vitre avec trois roses armoriées de Kergadiou Kerneguez

Au sommet de l’église, vitre à lucarne avec armes de Calloetz, une autre vitre avec 3 écussons et une autre lucarne avec 2 écussons des Calloetz.

Au bas de l’église, dans la grande vitre, armes de Penhoat.

Chapelle Saint-Pierre, grande vitre à 4 soufflets et 6 écussons.

Chapelle Saint-Pierre, grande vitre contenant 4 écussons de Kersulguen et parti de la Boissière, le Voyer et du Perier ; Plus bas une autre vitre offrant 8 écussons des mêmes armes. (autre description sans date.)
A côté, une autre vitre à 6 soufflets

Chapelle Notre-Dame-de-Lorette, vitre à cinq soufflets dont armes de Bretagne et de Salaun.
Chapelle Saint-Eloi, vitre à 4 soufflets avec 6 écussons de Kercadiou le Cun.
Chapelle Sainte-Anne, vitre à 4 soufflets et 5 écussons aux armes des Cremeur.
A côté est une autre vitre étant au-dessus des orgues, avec 2 écussons des Grandz, et derrière les orgues, une vitre en rose chargée de 3 écussons ?
Sacristie, vitre avec 2 écussons : armes de Salaun et de
Kersauzon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires