Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 17:08
Gouesnou-Le-Chevallierw-copie-1.jpg

 Nous essayerons de les présenter dans un certain lordre:

creation-guiscriffwdilasser.jpgUne des créations de François Dilasser  à la chapelle Saint-Maudez  en Guiscriff, 56, en 1995et1998 avec l'atelier jean-pierrele bihan, 

De ce dernier, une baie de l'église

Langoélan d' Hubert de Sainte-Marie.  Locmaze Férokenko. Douarnenez, Alain Béraud, Marie Le Bihan;
pontivy-Notre-Dame-de-Joie.JPG

creation-guiscriffwdilasser.jpgpuis
celle d'Hung Rannou à la chapelle Notre-Dame de Kerdevot , huit vitraux de trois lancettes

en Ergué gaberic, 29, avec l'atelier jean pierre le bihan.

Suit Antoine Le Bihan avec un élément des vitraux de Lavau sur Loire.

A Gouesnou en l'église  Saint-Gouesnou, la verrière du chevet,
une Passion de Jacques Le Chevallier. 

A Merlévenez,  Morbihan,en l'église Notre-Dame de -la-Joie, yn des vitraux de Jean-<jacques Gruber en collaboration avec Josette Mahusier et Jeannette Weiss-GruberWeb0002-Gruber-merlevenez-b.jpg



Gouesnou-Le-Chevallierw.jpg




SuLavau-sur-Loire-antoineW.jpgKerdevot--94--baieRannou-Hu.jpg

Projet-Pontivy--St-Joseph.JPG
Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans VITRAUX DU XX°
commenter cet article
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 10:15


Eglise  Saint-Congard ;
 paroisse ressortie à  Ploermel  avant la Révolution
datant de1881, édifice non orienté Est Ouest

Lesvitraux datent  de 1934, l'auteur en est l'atelier Razin de Nantes.
En 1990 travaux de restaurations  suite à des dégats sur  11 panneaux de vitraux qui présentaient 25 pièces brisées. Atelier Jean-pierre le bihan de quimper.

Les baies sont umérotées à partir du chevet: qui est: O.lLes numérotations partent de ce lieu,les chiffres impaires sont du côté gauche, les paires du côté droit

Baie 0.
  Lancette de 0,75x 2,65, en ogive de 3 panneaux.
 Dans médaillons sur les 3 panneaux,   Saint Congard, en soutane,

surplis et étole. Il tient de la main gauche un crucifix  qu’il regarde
 et agite une clochette de la main droite.  
La scène semble se passer dans le choeur de l’église avec ambon
et autel et baie de vitraux avec ciel bleu et nuages. Ce vitrail est un don de la municipalité,
 la première place leur étant attribuée


Baie 1
, Lancette de 0,75x 2,65, en ogive de 3 panneaux. dans médaillon scène de « Jeanne d’Arc  écoutant les voix ». Elle s’agenouille  à la vue d’un saint Michel qui apparaît dans une nuée accompagné des saintes Catherine et Marguerite qui apparaissent entre les ailes violettes de l’archange. Quatre moutons ou brebis se reposent dans l’herbe. Jeanne porte dans une quenouille sous le bras gauche, tandis que sa main droite prend un geste d’étonnement. Elle porte une ample robe à plis de couleur violette et un bustier bleu à manche courte, ses longs cheveux dorés tombent dans le dos.  Une maison est visible sous un ciel bleu

Vitrail,don de l’abbé… et  de sa famille. (  le recteur, passant après la municipalité)

Baie2, Lancette de 0,75x 2,65, en ogive de 3 panneaux, 
dans médaillon de 3 panneaux
sainte Thérèse de l’enfant Jésus apparaît dans une nuée


lles bras débordant de roses et accompagnée d’anges.
Au-dessous l’église de Saint-Congard, et  4 adultes,
les femmes à gauche, les hommes à droite,
en costumes et habits d’un milieu aisé,
une des deux femmes porte sa coiffe.
 Ils sont accompagnés d’un petit garçon.
Don des familles Renard  Bony
 
Baie 3,
   2 lancettes de 0,85x4,00 en ogive de 5 panneaux,  dans une immense nuée ou volent deux angelots aux ailes rouges et vertes,apparition du Sacré-Coeur à Marguerite-Marie Alacoque.       
Celle-ci est à genoux les mains jointes dans un costumes et voile bleu. Son livre de prière traîne sur la sol ouvert à côté d’elle. Un lys fleurit dans un pot Le lieu est un autel dans une église, lieu protégé par un rideau du reste de l’édifice. Sur l’autel, dont n’apparaît que la moitié gauche, est posé l’ostensoir accompagné de trois cierges allumés.

Baie 4, 2 lancettes de 0,85x4,00 en ogive de 5 panneaux  représentant  sous dais, Bernadette et Notre-Dame de Lourdes. lors d’une apparition. Utilisation de teintes très foncées du côté de Bernadette. Panneaux à motifs floraux dans le bas.  Don de  texte illisible.


 
                          Baie 5,
Lancette de 0,75x 2,65, en ogive de 3 panneaux. Dans médaillon,
                    le Christ apparaît dans une nuée un calice à la main pour donner la communion       à deux garçons à genoux sur leur chaise prie Dieu. La scène se déroule au bas des marches  d’une église ouverte sur la nature. Le Christ immense, à petite tête sous un nimbe immense, porte une robe blanche sous un manteau rouge. Les deux garçons sont en costume bleu marine foncé avec un col marin  et porte chacun un brassard de communiant.
don de la famille  Le Burban et de M.R dont les enfants sont  semble-t-il, des communiants.

Baie 6, Lancette de 0,75x 2,65, en ogive de 3 panneaux  dans médaillon apparition de Notre-Dame de la Salette aux deux enfants , elle, de trois quart  à droite et les enfants de profil, Ses mains sont cachés sous une voile.  Derrière, les montagnes de couleur violette et nuages., don de Jeanne Provot.

Baie 7,
Lancette de 0,75x 2,65, en ogive de 3 panneaux. Dans médaillon « nous nous consacrons à vous » Christ apparaît les bras ouvert dans une nuée au-dessus d’un autel aux deux bougies, et deux pots de fleurs encadrant un crucifix et  dont le catafalque est orné d’un agneau sur le livre aux sept sceaux.

Au pied, on trouve, debout, une famille en prière, soit le grand-père à la barbe blanche, un couple d’une quarantaine et deux  garçonnets.
 
Ce vitrail est offert par la famille Guillemot

Il y a de grandes chances que nous ayons ici les portraits des Guillemot,  soit celui du grand-père, du père et du petit fils Guillemot, la mère et le second enfant n’étant pas très lisible. La femme qui n’est pas une Guillemot n’ a pas le droit ou n’a pas voulu qu’on la voie.


Baie 8,
Lancette de 0,75x 2,65, en ogive de 3 panneaux. Dans médaillon l’apparition  au-dessus d’un village avec église et calvaire, et dans un ciel très foncé, au milieu d’un ovale de lumière, de la Vierge de Pontmain.   Dessous un groupe de personnes les mains jointes regarde la tête levée ce phénomène. On y voit des personnes âgées, des enfants, des femmes, un homme et surtout une sœur en premier plan qui semble exhorter le groupe à prier.

 Don des familles …….Lemoine et Poulasne

Baies 9 et 10,
verre incolore.

  relevé de Juin 1990

Chapelle Notre-Dame de Quemper. XVIIIe siécle

Chapelle Notre-Dame de Lorette,



Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans VITRAUX DU XX°
commenter cet article