Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 18:10


Chapelle Saint-Efflam. Chapelle de l'hôpital


1867, l'atelier Morlaisien deJean-Louis Nicolas crée 10 baies figuratives
Le relevé joint  est de février 1983


baie 1, remise des clefs à saint Pierre.


Ce dernier
est agenouillé.Derrière les apôtres sont présents, le Christ, manteau bleu sur robe rouge, lui transmet les clés;
Le paysage se compose d’un cours d’eau, de palmier, d’herbes et de trois moutons.
Ce vitrail est en mauvais état de conservation,la grisaille s’écaillant.Il est proche de celui de Plouneour Menez qui en est le même auteur.

Cette grisaille s'écaille pour diverses raisons, comme l'humidité sur la face intérieur mais aussi à une mauvaise qualité du verre, ici un incolore sur le quel la grisaille qui est un mélange d' oxides métalliques qui est rejété.






baie 2 Sainte Marguerite Marie Alacoque, 

Le lieu est une chapelle avec un autel, ostensoir et chandeliers.
 Marguerite Marie est agenouillée, son chapelet accroché à la ceinture. Le Christ, portant un manteau bleu et une robe rouge, la bénit et  lui montre son Cœur
Vitrail   daté du 26 novembre 1867,et signé JL. Nicolas


La dévotion au Sacré-Cœur est plus ancienne qu’on ne le pense. On la constaté dès le commencement du XVIe siècle, a peu près dans la forme que vulgarisa dès la fin du XVIIe la bienheureuse Marguerite Marie Alacoque.
 Marie Marguerite est née à Verosvers, Charolais en 1823 et meurt en 1690.
Elle est sœur de la Visitation à Paray le Monial de 1672 à 1690.
Elle eu de nombreuses visions.










baie 3, le Bon Pasteur, 


inscription dans cartouche.

 Dans un cadre présentant dans le haut et dans le bas des arabesques et pinacles de couleurs jaunes,  le Christ porte l'agneau sur ses épaules et marche, sur un sol d’herbe, les pieds nus. Son manteau est à liseré jaune. Sa robe est de couleur marron.
Cette scène se passe sur un fond en rouge damassé avc un entourage, en plus du filet, exècuté avec un montage de losanges de couleurs vertes.

 Le berger est un
personnage biblique qui est encore d’actualité, rapport de l’homme avec la terre. La figure du Christ bon pasteur,est l'image de la solitude de l’homme dans la nature, l' acceptation d’un choix de vie: liberté de ses allées et venues avec un troupeau qu’il connaît et qui le reconnaît




baie 4, Marie Immaculée.  Elle est présentée sur un croissant de lune.

 dans une niche au fond rouge aux pinacles oranges.
 ici Elle est vêtue  d’un manteau  bleu  sur  une robe blanche aux nombreux plis. Elle monte, les mains jointes, les pieds posés sur un croissant de couleur j aunes aux pointes effilées. Elle tourne la tête nimbée d'or sur sa gauche,  tête sans voile, les yeux  perdus et fixant un lointain.

La vitrerie à fond de losanges l'accompagnant est en mauvais état, dû probablement à la rouille des ferrures.


l’Immaculée Conception.

«  l’armée française ayant repris Rome aux acclamations du monde catholique et le 12 avril 1850, le pape était ramené triomphalement dans la cité universelle. La tête du serpent étant de nouveau écrasée » cf. L.Ayma « Histoire de la Ste Vierge » 1861.
Le 8 décembre 1854, le pape promulguait de décret de l’Immaculée Conception.



baie 5,  Saint Michel, en robe blanche et manteau rouge, tient sa lance de ses deux  mains..



Saint Jean Baptiste, enfant, tient un bâton avec un phylactère portant ‘ Ecce Agnus Dei » Dans le réseau, Saint Joseph,est présenté avec le lys et la main sur le cœur, accompagné de deux anges,

baie 6, Saint Ange Le Proust,

fondateur de l’ordre de saint Thomas de Villeneuve,
 Saint Thomas de Villeneuve,

et Saint Ignace de Loyola,

 
baie 7, Saint Yves, surplis blanc brodé d’or, avec sa barette sur fond rouge damassé

baie 8, sSainte Monique,

baie 9, Saint Louis,

 baie 10 Saint Augustin. En mitre, un cœur dans la main droite, habillé de ble
u

Ci dessous, baie à deux lancettes où sur un fond de grisailles à dominantes bleues apparait dans un oculus le buste de Saint Yves.

Petit glossaire:
Grisaille, la grisaille  est un produit dû au mélange d'oxyde métallique que l'on pose sur le verre qui peut être de diverses couleurs avant cuisson. On prend le même nom  pour un vitrail dont la figuration est absente si ce n'est des jeux de traits.





















Le vitrail de la baie 3 est signé du 26 mars 1867. Les quatre premiers sont bien du père, les autres, à grisailles, semblent plus tardifs et probables œuvres du fils.






Jean-Louis Nicolas,est né à Morlaix en 1816, il fut compagnon du Tour de France, prend des cours de dessin dans une académie de Paris,passe une partie de son temps au Louvreoù il prent des croquis. Il continue son Tour DE france à Nantes, Bordeaux, le Havre, La Roche sur Yon, avant de revenir à Morlaix où il installe un  atelier.
L'activité de cette atelier  va de 1842 à 1912.









Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans VITRAUX XIX°
commenter cet article

commentaires