Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 18:17

L'an mille sept cent soixante quatre le vingt cinquième jour de janvier, avant l"après midi,

 

 devant  nous notaires de la cour et juridication  de Pontivy, siège principal du duché de Rohan, pairie de France et de la réformation avec soumission à la dite cour, a comparu

l'honorable(1) homme Jean le Bihan, fils juveigneur de Guillaume Le Bihan, demeurant au village de Querio paroisse de Noyal Pontivy, évêché de Vannes  Lequel aux fins de la bannie publique tendant à faire fournir aveu des domaines et héritages mouvants du duché de Rohan en la paroisse de Noyal Pontivy

 

Jean Le Bihan reconnaisait et déclarait d'être le sujet et vassal du très haut Rohan Chabot duc de Rohan

 

Par la suite apparait un inventaire de la tenue située au village et dépendances de Querio; la maison principale,  une galerie, des écuries  une autre maison, une grange, une aire à battre, un puits, un four de pierres de taille, un jardin, quatre vergers,six pièces de terre, une quantité   de terre labourable,de terre en pré, de terre froide.

 

 LeJean Le Bihan de Kerrio, Juveigneur, est l'un de nos lointains ancêtres, portant le nom de Le Bihan, se déclarant laboureur , est né vers 1723 et mort en 1802 en Noyal Pontivy 

 il est le père d'un Jean Le Bihan  aussi laboureur, né en 1757, mort en 1815 1757 à Noyal Pontivy, épousera une Elisabeth Allanic et donneront le jour à un troisième Jean Le Bihan, cultivateur, époux de Mathurine Le Dain

 

Marie Jeanne Le Bihan né en 1824, épouse de Jean Rivalan,   c'est elle qui épousera par la suite Félix Le Bihan, docteur dePontivy père d'Yves Le Bihan,  père de moi-même l

 

La tenue de Kérion  est resté depuis le XVI° siècle aux Le Bihan dont le dernier que nous avons rencontré  en 1998 nous annonça qu'il  venait de prendre sa retraite.

 

Le propriétaire ici est le seigneur de Rohan  qui donne la jouissance au domanier,Jean Le Bihan,  moyennant une rente annuelle. le fond restant une proprièté du seigneur à ce fonds sont assimilé les arbres  d'une certaine taille. 

 

En qualité de gens notables de Noyal, ils avaient, de père en fils, le titre  de trèsoriers d'une antique chapelle du voisinage;  Jean le bihan juveigneur,  décida  vu l'époque, Révolutionnaire de cacher les trésors de la paroisse;

La suiterst écrite par   François Cadic qans l'opuscule: "Chants des Chouans" edition Slatkine 1981

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans SOUVENIRS
commenter cet article

commentaires