Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 16:58

LA  NUDITE

 

 Le nu est essentiellement  païen. Quand la nudité est imposée,on a soin. dans la création.... de sauvegarder la pudeur, par un geste,de la main, un feuillage,

un linge enroulé autour des reins. La figure du Christ en croix en est l’exemple le plus fréquent.

  

 

Dans la Revue de l'Art Sacré de Juin 1937, Joseph Pichard, parle des affinitées du génie français et de génie chrètien . Il croit qu'il n'est pas de son devoir de poser un principe qu"il n'y a pas  d'art spécifiquement religieux. Pour lui c'est le même art et ce sont les mêmes artistes,  qui ont produit avec les mêmes moyens les plus parfaits chefs-d'oeuvres relgieux ou profanes.

Ni la religion ni l'art ne gagneraient à établir des prétendues règles à l'art religieux.

 

 

  Le Mystère de la Nativité, IV° siècle.

 

Emile Mâle; ^Maître deL'art religieux du xiie siècle ..

 

 

L'Enfant Jésus au moment de sa naissance apparaissait  nu couché sur la terre et protégé seulement par une poigné de foin

 

 

 

Adam et Eve forment le couple dont le sexe est le plus ou moins caché.

Ce n'est pas le cas aux XV9et XVI° sIécle en peinture; avec Lucas Granach: dans Adam et Eve au Paradis.

 

 Eve est présentée  au pied de l'Arcre,avec  ventre et   seins, ytandis que Adam mange la pomme. 

 

 Autre sujet avec l'arbre du Paradis,d''un auteur inconnu en 1466. Sous l'Arbre Eve qui est nue cache son sein de  sa main gauche, Quant à Adam il est présenté de profil sans sexe.

 

 Exemple chapelle  Saint Barthélemy, en Pleucadeuc,Morbihan où le sujet est la Création.

 

Hors l’Enfant Jésus, que les XVe  et XVI°siécles ont commencé à déshabiller,   hors les anges , sans sexe,  ce qui n'est pas  le cas pour tous, la nudité, se trouve dans les scènes du Jugement dernier ainsi que les scènes de Résurrection et d’enfer.

 

C’est en ce siècle que l’on commence aussi à sortir le sein de la Vierge  comme celui de la Cathédrale de Quimper , baie 129,"  où LaVierge allaite,  l'enfant est porté sur son brasgauche et retenu par le bras droit."

 

Au XVe siècle, la mode est pour les femmes d’avoir de petit ventre rond,  doucement arrondi, ce que le vitrail n’hésite pas à montrer. Il leur donne aussi des seins très ronds, comme a Douarnenez en la chapelle Saint-Jacques de  Pouldavid,

 

idem à  Plogonnec, Elles sont asexuées en la chapelle de  Kergoat en Quéménéven.

 

 

Il ne faut pas négliger, dans les Passions, l’âme des larrons qui s’échappent sous la forme d’un corps humain  tout nu ;

 

A ne pas oublier les Réssurection, comme à la chapelle du Gohazé

 

La nudité présente aussi des ventres proéminents

 

La nudité, cause de disparition de vitraux

 

Au XVIe siècle, le goût pour les scènes de martyre, offre aux peintres verriers, la possibilité de représenter le corps féminin dans les détails les moins chastes, les plus crus. Surtout dans les supplices féminins.

Cet étalage de nudité, plus ou moins discutable, souleva de telles tempêtes, que fréquemment dans les vitraux les images trop hardies furent,  de mains d'hommes brisées,  parfois déposées ou maquillées.

 Il semblerait que la «  pudeur », en tant que mot, n’apparaitrait qu’au XVIe siècle, suite à  des échanges verbaux entre les protestants, les luthériens et le catholicisme.

La nudité pouvait  semblet-il être aussi bien : une condamnation, qu’une glorification.

 

 

 

 DOUARNENEZ CHAPELLE SAINT-JACQUES, datant du XV° siècle. 

 Fragments dans la baie du chevet, 

 d'un Jugement dernier duXVe et XVI° siècle

 

 

On y découvre deux hommes et une femme, cette dernière facilement reconnaissable dans sa nudité que cache à peine un élément de linceul ou de manteau jeté sur les épaules ;

Elle offre le petit ventre rond caractéristique du XVe siècle, époque où il était à la mode. Elle est coiffée d’une calotte, probable bonnet de nuit, d’où ne s’échappent aucun cheveux. Serait-ce une nonne dont la coiffure aurait été coupée lors de ses vœux. Comme les autres élus, elle tient ses mains jointes.

 

 

 

Le premier groupe de personnages, au nombre de trois dans la nudité la plus complète, coure  vers la droite avec un geste de demande ou de supplication. Le sol de couleur verte, sur lequel il marche, est obtenu par l’application de jaune d’argent sur cette pièce de verre bleu.

 

 

 Spézet, 29, Notre Dame du Crann. Passion.

 

A certains anges, l’artiste n’a pas hésité à transgresser l’iconographie qui donne des anges asexués. L’un d’entre eux , ou plutôt l’une, porte seins et lèvres .

 

 

AUTRES LIEUX

 

 

Saint Uniac, église Sain-tUniac, Ille et Vilaine,Dans une lancette une vierge porte un enfant nu <<<<<de lamain droite, lui soutient les fesses et de la main gauche, les pieds.

 

Louvigné-de-Bais,église saint-Paterne,Descente aux limbes

 

Visseiche, église Saint-Pierre, , Ille et Vilaine, église Saint Pierre, Une vierge couronnée soutient de la main gauche unenfant nu nimbé portant de sa main gauche un globe avec croix.

 

Bazouges la Pérouse, église Saints-Pierre et Paul Ille et Vilaine, , une Nativité,  l'Enfant Jésus repose tout nu dans un soleil sur une corbeille trésée.

 

Plouay, Morbihan, chapelle Notre-<<<Dame  en Locmaria baie du chevet, le bon larron

 

Saint Georges de Gréhaigne,église Saint-Georges, Ille et Vilaine Deux anges nus et debouts sont présentés  en face l'un  de l'autre de d'autre,dans deux figurines encadrants le combat de Saint Gorges.

 

Locminé église  Saint Sauveur, Morbihan annonce de la naissance de Saint Colomban par un ange. Sur le ventre de sa mère apparaît l'enfant nu au milieu d'un soleil.

Le Faouet, Morbihan, chapelle Saint Fiacre, La Sainte Parenté,Une vierge couronnée présente sur ses genoux un enfant Jésus nu ,de sexe masculin, à Sainte Anne.

 

Le Croisty,&glise Saint Jean-Baptiste, Morbihan,Ange,au sexe masculin jouant  d'un genre de corps de chasse, sous la table de Salomé

 

Javené, église Saint Martin,Ille et Vilaine.Dans une adoration des Mages, Marie présente l'enfant Jésus avec sexe

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans ICONOGRAPHIE
commenter cet article

commentaires