Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 08:15

Quiberon--tempete-apaisee-copie-1.jpganne-de-bretagne-vannesW-copie-1.jpg

Champigneulle
Ci-dessus  à droite,vitrail du peintre verrier parisien Charles Champigneulle, Il se trouve dans  la salle des pas-perdus de la mairie de Vannes.Morbihan  salle des pas Perdus, prélude à l'union de la Bretagne 1532.   Ce vitrail a obtenu le grand prix du concours international  de Paris en 1885.
Le sujet  en est le premier mariage d'Anne de Bretagne.

 

Ce sujet du mariage d'Anne de Bretagne se retrouve avec le même atelier dans une grande salle de laPréfecture de Quimper, FinistèreLe premier, Emmanuel, 1860- ? reprend l’entreprise que son père avait transféré à Salvange, dans la banlieue de Bar le Duc.



Sur la gauche:une tempête apaisée de l'église de Quiberon.Morbihan
Plounéour-Trez,

Baie du Vœu national de la France au Sacré-Cœur.
 Champ de bataille de la guerre de 1870, un soldat donne à boire à un zouave pontifical de Patay, écroulé, qui va mourir, un marin, debout, de trois quart le fusil dans les mains monte la garde près d’eux.
PLOUNEOUR-TREZ--LA-GUERREw.jpg

 1- Charles, François, 1802-1882,
atelier fondé en 1832, après avoir travaillé avec le peintre verrier Maréchal à Sainte-Anne d'Auray, 56, dont il acquiert l'atelier, ce dernier en restant le directeur.
 Quitte Metz en 1870 pour Salvanges, (Bar le Duc)
         A deux fils
     

 

Le second fils-Louis, Charles, Marie,, 1853-1905,dit Charles 2, né à Metz en 1853, mort à Savonnières en 1905. 1878, Atelier à Bar le Duc, puis en 1899, à Paris, 96 rue Notre-Dame des Champs, puis en 1881, 40 rue Denfert Rochereau. Actif de 1878 à 1897, fils de Charles-François, travaille avec son père, directeur de l'établissement de vitraux de Metz. En 1881, il quitte la maison mère et reprend l'atelier de Nicolas Coffétier, rue Notre-Dame à Paris, dont il a racheté le fond. Il fonde la Société Artistique de Peinture sur Verre dont il est le directeur en 1899.

Ces deux ateliers jouent à la fin du XIXe siècle un rôle important dans la création et la diffusion du vitrail Art Nouveau. Leur production se répand dans tooute l’Europe.

En 1919, il est chargé de la restauration à Paris de Notre-Dame et de la Sainte-Chapelle.
Travaille avec Pinta
1876, Arradon, 56, chapelle Notre-Dame, vitraux figuratifs, baie 0,(chevet) présentation de la Vierge.
DAN.
1878, Moëlan-sur-Mer, 29 Finistère, église Saint-Melaine, auteur de 18 baies, les baies hautes 100, 101, 102,  les baies du bas 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,

Vitraux  de c grisaille claire aves borduresdans l'esprit du XIIesiècle, pour les bassses et grisailles rouge et brune pour les baies hautes. Signées et datées de Bar-le-Duc.
Guiscriff, Morbihan, église,  au chevet crucifixion, signée Champigneulle Bar le Duc.

1889, Saint-Jean-Trolimon, 29, église Saint-Jean-Baptiste, FIG, baie du chevet, Sujet Saint-Jean-Baptiste, avant 1899.qa
Plouigneau, 29, église Saint-Ignace,
baie 4,vie de Saint Polycarpe sur quatre lancettes avec accompagnement de grisailles.

Bais, Ille et vilaine, église Saint-Mars, auteur de plusieurs baies.

1889, Le Sourn, Morbihan, église,  vitraux signés, ancienne maison Maréchal de Metz, veuve et Emmanuel Champigneulle; Successeur. Bar le Duc. Vitraux Figuratifs.Baie du chevet, Saint Julien, baie 1,(première à gauche en partant du chevet, saint Michel, baie 2,  saint Louis de Gonzague, baie 3, saint Joseph, baie 4,  sainte Elizabeth, baie 5, Marie Immaculée, baie 6, Sacré-Cœur, baie 7 saint Jean,  baie 8, sainte Anne,  baie 9, Mater Dolorosa, baie 10, Notre-Dame de Lourdes, baie 11, saint Pierre, baie 12, sainte Bernadette, baie 14, saint François d’Assise, baie 15, saint Mathurin,  baies 16, saint Augustin, baie 17, sainte Cécile, baie 18, Notre-Dame de Grenenan, baie 19, saint Cornelius.
1896, Quimper, Finistère, église Saint-Mathieu;
vitraux figuratifs transept bras nord. un Jugement Dernier.

1898/1900, Plonéour-Trez, Finistère, église Saint-Pierre, FIG, 14 baies, signées Socièté Artistique de peinture sur verre.96, rue Notre-Dame-des-Champs, Paris.

<<Belle collection de vitraux modernes sous l’inspiration de monsieur l’abbé Stéphan. >>  Baie du chevet, remise des clés à Saint Pierre, mission des apôtres.  Au Transept,  Notre-Dame de Rumengol, avec saint Guénaël, saint Guénolé, le roi Gradlon, saint Corentin, Julien Maunoir prêchant entre le Folgoat et Lesneven, les saints de Plounéour-Trez, saint Pol, saint Derrien et saint Neventer noyant le dragon à Pontsuval, saint Enéour au bourg de Plounéour-Trez, saint Tanguy à Coat-Tanguy, saint Goulven, Michel le Nobletz ayant la vision de la sainte Vierge qui lui présente les trois couronnes.
  "les vitraux de Plonéour-Trez, abbé Stéphan." Oculi du transept, saint Augustin, saint Jérome, saint Ambroise, saint Grégoire le Grand.
1900, Bais, 35, église.

1902, Lantic, 22, chapelle Notre-Dame-de-la-Cour, procession de marins.
1917, Le Croisty, 56, église, Baie 2, sujet: guerre 14-18, monument aux morts.

1918; Quiberon, 56, église, 8 fenêtres de vitraux figuratifs dont 1 naufrage.

1913, La Croix Helléan, Morbihan, église.7 baies, vitraux figuratifs, baie 1, Vierge et Jésus, don de Berruyer, maire, médaillons sur fond de rectangles en verre cathédrale, bordure avec fleurs de pommiers, baie 2, sainte Famille, médaillon sur fond de rectangles verre cathédrale, bordure de feuilles de houx et de gui  baie 3, GR, don de Fablet, recteur, baie 5, Erection de la croix, baie 4, atterrisage d’un saint, ou débarquement, don de l’abbé Bret
1921,Dinan, Ille et Vilaine, église Saint-Malo, carton de H.M. Magne, exécution Charles. Champigneulle
1923, Taulé, Finistère, église Saint-Pierre, Chœur, 11 baies hautes et basses, Notre-Dame de Lourdes, sainte Anne et Marie, saint-François et le Christ avec texte en breton, saint Pierre, Sacré-Cœur, saint Paul, Nativité, Crucifixion, Résurrection.
1933, Porspoder, Finistère, église Saint-Budoc., 11 baies, avec Choisnard ( Je possède la correspondance, dossier Porspoder.)   
Sainte Anne et Marie, saint Michel, sainte Thérése, Vierge secourant un breton, ou vision de Nicolazic, saint Pierre, pêcheur, le Sacré-Cœur et Marguerite-Marie Alacoque, sainte Bernadette et Notre-Dame de Lourdes, la sainte Famille ;Apparition à Jeanne- d’Arc .
Dates inconnues:
Tréogat, 29, église Saint-Boscat, chevet,
Grisaille, Champigneulles et fils, Paris, oeuvre probable de Charles le troisième, connu des ateliers, Le Chevallier, Gruber et Mme Saluden. Mort  en 1908 dans la cloche,

J'ai connu et rencontré son neveu à Paris. dans les années1950-196O
Lesneven, Finistère, Chapelle Saint-Joseph,
vers 1882

Figuratifs, chevet, 2 baies, la Sainte famille et Jeanne d’Arc.

Vannes, Morbihan,, les Carmes, avec l'atelier Maréchal, 1 baie.
Quatrième, Emmanuel, Marie Joseph, frère de Louis Charles, Marie, élève de Maréchal. Collaborateur de laveuve Charles Champigneulle;  Un dénommé Frittel est directeur de l'atelier en 1882.
Le Relecq-Kerhuon, 29, église Notre-Dame,
vitraux disparus guerre  lors des bombardement de Brest 139-45.


            Travaux hors Bretagne:
1883, cathédrale de Chartres, restauration.

Yevres,
Maine et Loire, monument aux morts
1885.Vannes,  56 Mairie,Salle des Pas Perdus, Sujet le mariage d'Anne de Bretagne

  1889, Vierzon; Eglise Notre Dame : restauration

   1894-95, Sablé sur Sarthe, Eglise Notre-Dame. 14 fenêtres
            Brissac( Maine et Loire)
   
            cf, abbé Stéphan, curé de Saint-Renan, 1903-1905
            Cf , archives Porspoder-Le Bihan.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires

marvaldi champigneulle 26/05/2012 17:23


il y a de fausses informations il ne faut pas les laisser courir me contacter s'il vous plait

jean-paul payen 03/11/2010 17:01



je souligne également les quatre vitraux représentants les évangélistes dans l'église paroissiale Saint Martin d'Egreville en seine et marne (près de Nemours).


cordialement