Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 17:21

 

Kermoisan, manoir et dépendances

Toute la partie appelée Kermoisan était à l’origine composée : du manoir de Kermoisan dont le propriétaire était monsieur Jean René Cornic. De ce manoir dépendaient premièrement la longère. Celle-ci était habitée par la famille Doaré qui exploitait une petite partie des terres. Elle servit tout à tour d’écurie, de locaux à la clique de Penhars puis aux jardiniers de la ville. Dépendait deuxièmement une autre petite ferme qui était tenue par la famille Bourbao. Après le départ de ces fermiers, ces maisons furent louées à des particuliers : on peut citer, les Conan et les Plouzennec. Mademoiselle Catherine Dornic profita du départ des fermiers pour restaurer les dépendances qui furent alors louées à monsieur et madame Le Du et à Louise Cornic. Dépendait aussi de ce manoir la grande ferme qui était tenue par les familles Douguet, Laurent, Cariou et Marc. Nous n'avons pas connaissance de leurs prédécesseurs.

Au début du XXe siècle, le manoir appartenait à la famille de Servigny et était habité par mademoiselle Du Chatelier. Le préfet en fit à cette époque sa résidence d été.

Après la première guerre mondiale, le manoir et les terres de Kermoisan    devinrent la propriété de Jean René.Comic, ancêtre des propriétaires actuels : les Maurice.

Autre dépendance du manoir de Kermoisan, la ferme de Kerjestin qui fut acquise par monsieur et madame Peillet. Actuellement ce sont leurs descendants qui occupent les lieux. La maison Toulen à Kergestin fut rasée pour la construction de la ZUP ainsi que les dépendances de Kermoisan.

Les grandes kermesse qui se sont déroulées dans les années 1963-37 etc. devant la manoir des Kermoisan, champs qui possédait une très belle vue sur l’Odet et la baie de Kérogan.

 

Ces kermesses débutaient le matin dans Penhars avec un beau défilé de chars à banc avec des couples costumés en tenue de mariés et des enfants habillés en petit breton.

 

La partie gauche de la rue Paul Borossi où sont construits les H.L.M., c’est-à-dire la rue Georges Philippar et la rue de Vendée dépandait de la ferme du Bourg, dite la Métairie. (actuellement Centre Culturel Musulman), ainsi que la partie droite de la rue de Kergestin où c’est construit la Collège Max Jacob et l’école primaire de Kerjestin. Quant à l’école maternelle, elle est située sur l’ancienne prairie de Kermoisan. La maison Draoulec et la maison Scotet sont elles aussi sur les terres de Kermoisan. 

                                                                                                                                      Marie-Jeanne Larvol.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans SOUVENIRS
commenter cet article

commentaires