Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 20:23

HISTOIRE  DU VITRAIL.

 

Une tradition venue avec les premiers hommes et  ceux de toutes les civilisations était de donner  une décoration la plus riche aux lieux et objets deculte. Ils  nous semblerait que nos ancêtres cherchaient a y a insérer ainsi une  sacralisation,

 

Puis vient l’aire des cathédrales où cette coutume millénaire se perpétue et évolue suivant les modes

Après les tailleurs de pierres, et autres corps de métiers d’art, vint le temps des  verriers. Ces artisans avaient toujours et ont encore, je l’espère, un travail liant la beauté de l’œuvre à la divinité.

Les verriers du XII°siècle affirmaient une conviction religieuse  personnelle, ce qui ne fut pas le cas semble-t-il au XIX° siècle ou l’église semble abandonner le prolétariat pour une classe possédante qui ; » récitait un catéchisme dont ils ne croyaient pas un mot ». L’influence de l’église » JeanRollet, Les Maîtres de La Lumière, p.15

 

 

 

La technique est alliée à celle du verre qui remonte à la plus haute antiquité, au III°millénaire Le verre était fabriqué en Mésopotamie et Proche Orient. Le départ de ce matèriaux en est dû au soufflage du verre plat en feuilles  et ce dès le début du Premier siècle de l’ère chrétienne. Puis devenu un succès romain, à  l’époque où les lieux publiques comme les thermes, basiliques , riches demeures, etc. Ces verres étaient enchassés dans  des claustras, bois, stuc .  Par la suite  le vitrail dit arabe s’e répand en Occident et particulièrement  autour du bassin de la Méditerranée Dans les plus ancien vitraux conservés au Caire,  deuxième moitié du Treizième siècle, les verres sont posés du côté extérieur de la claire-voie avec des baguettes de plâtre, par la suite on s’en vint à couler du plâtre entre les verres posés devant chaque ouverture.

 

 

Les plus anciens vitraux. A l’époque byzantine Procope de Césarée décrit les verres de Sainte Sophie de Constantinople. De Saint-Vital Ravenne il est conservé trois fragments de verre sur les quels étaient peintes la scène du Christ bénissant des personnages qui peut être datée du milieu du VI° siècle.

 

Pour l’emploi du plomb pour assertir les verres peints, on ne peut connaître l’époque

 

 

La disparition de beaucoup de vitraux  anciens en Bretagne est intervenue aux XIX°siècle, car les édifices, telles que les chapelles rurales, ont souvent été abandonnées ce que relèvent des historiens tels Chanoine Abgrall ,fernand Guey, Couffon ,JeanLafond. Les vestiges des oeuvres du XV°et XVI° siècles ont été laissées dans un état pitoyable.

 

Une  explosion de la sensibilisation de ce patrimoine est arrivée dès  le début du XX° siècle  jusqu’aux communes, aux paroisses ainsi qu’à l’Etat avec les démarches de certaines personnes sensibles à cet abandon .

 

Les  auteurs du vitrail du XX° siècle en Bretagne :

 

Il est difficile  dans cet inventaire de ne pas oublier  quelques un. J’essayerais de faire mon posssible. Aussi,  

 

Je me permets de proposer ceux que j’ai connu personnellement,  soit durant mes études à Paris,  au Centre d’Art Sacré, dans des ateliers, ainsi que  dans notre Atelier, en chantiers et aussi , lors d’expositions et de salons  sur le vitrail, 

 

Il faudrait plusieurs pages pour citer tous les artistes  et ateliers ayant travaillés en Bretagne. Lors de la seconde partie du XX° siècle. On peut relever,  pour la même époque, aux alentours de 1OOO églises et chapelles qui ont hérité de créations de vitraux.

 

 

   André Bouler,Eric Bonte  françois Chapuis, Jean Bazaine, Jacques Bony, Joseph Archepel ,

 

Archepel Joseph,  Louis Jean Barillet,  Bazaine Jean, Louis Jean,  Béraud Alain,  Bertrand François, Bodéré Alain, Bony jacques, Bouler PèreAndré, Chapuis François, Pierre Chevalley, Debitus François, Dehais Yves, De Sainte-Marie, Hubert, Dilasser, François, Durand Michel, fédorenko, Nicolas, Godin Sylvie,  , Alain Grall, Gruber Jean-Jacques, Guevel Job,Marie-Joseph et Michel, Ingrand Max,Juteau, Labouret  Auguste, Le Bihan Yves, Le Bihan Antoine, Le Bihan Marie,  Le Chevallier Jacques, Anne et Guy Le Chevallier le Merdy Jean, Le Moal, Jean, Loire Gabriel etJacques,  Lardeur Jacques, ,Manessier Alfred,   Martin Jean-Marie,  Mériel-Bussy André, Messonnet Michaël, Mingam Jean, Mouton Benjamin,, Noël André, Olin Jean , Pennaneac’h Steven, Petit Louis René et Petit Michel,  Yves Piquet, Quéré René, Rannou Hung, Robert, Charles, Rocher Maurice, Rousvoal Gilles,  Scaviner Etienne, Sévellec Jim,  Simon Brigitte, Stein Anna, Thepaut, Michel, Toulhoat Pierre, Vallaud Jean-Michel, duVorsent, Pierre ,

Weiss-Gruber Jeannette,

 

Pour plus,d’informations sur les réalisations de certains, voir :

"Sculpter la lumière, Le vitrail contemporain en Bretagne 1945-2OOO,"


"Exposition annuelle du château de Kerjean ".

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires