Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 08:54

Le 12 décembre 1793, le jour de la Saint Corentin des vitraux des fenêtres basses furent brisés, il en fut de même des tombeaux et des statues qui sservirent à un feu de joie.  Certains de ces  vitraux seront remplacés au  milieu duXIX°siècle. 

Très  vite, le lendemain de cette journée de Révolution, des panneaux de bois viendront couvrir ces baies 

 

Du 10 au13 décembre,1993, Deux Siècles plus tard,  les portes de cet édifice furent ouvertes,  après quatres années de travaux, avec  ébénistes, charpentiers,  doreurs,  échafaudeurs, maçons,  maîtres verriers, peintres restaurateurs, des chauleurs, des  polychromistes, tailleurs de pierres, Cette équipe,d'amis,  sous la maitrise de Benjamin Mouton. qui laissa échapper...le dernier jour," Dans une Cathédrale je ne suis jamais tranquille!"

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans cathedrale quimper -
commenter cet article

commentaires