Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 17:08

 Le nettoyage des verres des vitraux du XV° du choeur.au trempage.

 

Tout d'abord, panneau par panneau, ces vitraux furent trempés dans des bains d'eau successifs puis lavés à la douchette, espérant ainsi dégager les cratères.

 

Un trempage danq du chlorure de potassium d'une durée surveillée ( de 3 jours à 15 jours) facilitait le démontage ou déplombage de ces panneaux, qui la plupart avaient subi un masticage à l'huile de lin et blanc de meudon additionné malheureusement de chaux et autres produits. De plus, ce masticage liquide qui  devait assurer l'étanchéité, avait éié fait à la grosse brosse imprégnant ainsi  la majorité des cratères.

 

L'emploi de compresses pour le nettoyage.

 

Les verres de couleur brunâtre, ce qui est due à une zone pertubée, sont nettoyés grâce à lapplication de compresses. Celles-ci étant imprégnées d'un mélange liquide d'acide oxalique et bicarbonate dammonium.  Toutes ces mesures de nettoyage sont des methétodes douces,   Nous n'avons pas utilisé d'abrasion mécanique comme le micro sablage, ni chimique tel qu'acide oxalique et bicar bonate d'ammonium , qui furent utilisé au siècle précédant.

 

La suppression des plombs de casse, lors de la restauration EST remplacés par une colle  et des doublages

 

Les pièces non grugées ont été recollées avec une colle à base de silicone,  transparente ou opaque.Mais si la pièce était trop brisée un doublage de verre estposé du côté extérieur, maintenu par on cordon de colle Pour les pièces grigées nous incorporions des greffes de verre  collées, le verre de doublage toujours du côté extérieur

Ces verres de doublages on très souvent servi pour réaffirmer des pièces anciennes dont les traits avaient disparu.

 

  Dans le cas de pièces trop brisées, à partir de 3 morceaux et par là fragilisé, un doublage en verre de 3mm est posé du côté extérieur

Certains verres anciens que nous devions doubler étant bombés ou possèdant des épaisseurs variant de 2 à 5mm un thermoformage du verre de doublage était nécessaire.

Aucune retouche à froid des pièces anciennes n'a été exécutée, pas plus qu"une recuisson.

 

La remise en plomb

 

Elle fut exécutée en plombs de 8mm, du 12mm servent pour les côtés. Une bande sz plomb fut installée et matée sur la pierre, à la pose cela pour éviter tout passage de lumiçtr par les côtés.

 

Pour supprimer la brillance de l'étain, chaque soudure fut peinte sur la face intérieure

 

Le masticage Il fut exécuté à l'huile de lin et blanc de Meudon sur les deux faces, au doigt, plomb par plomb, pour éviter la dépose de c e produit dans les cratères. au paravant, une couverte d'eau était posée par mesure de précaution.

N

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans CATHEDRALE de QUIMPER
commenter cet article

commentaires