Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 21:45

 
LANGAST  CôtesD'Armor  TEXTE

 

cette église présente deux verrières qui ont des éléments anciens

l'une qui éclaire la sacristie possède un vitrail  qui est fait de fragments

La maîtresse vitre offre dans  le panneau du bas une inscription incomplète indiquant que ce vitrail fut exécuté en L'AN MILL VC manque la suite.

 

 





Baie du chevet,   première partie du XVI° siècle présente entre-autre:

 

 

 

 

Un Saint-jean-Batiste à la brebis et au lapin.

 

 

 

 

 

 

Un petit lapin est  dans de l'herbe au pied de Saint-Jean-Baptiste .

 

Cet animal se retrouvre  sur des verrières de l'école de Beauvais dès le début du XVI° siècle

 

 



Verrière  composée de quatre lancettes  avec
 Chacune cinq panneaux de vitraux.
Ces photos on été prises en 1993, par moi-même.Sur celle-ci  les planchers d'un échafaudage, lors des travaux.gênent la lecture



 Le réseau, propose un jugement dernier avec un Christ aux bras ouverts,
 Accompagné

 
de ressuscités


.

Saint Michel, ange du Jugement dernier,

 portant l’armure. il tient de la main gauche le manche

de la balance où dans les plateaux sont présentés deux petits personnages, à moitié nus. Celui de droite est attendu par le diable, ici en vert  comme en est la coutume de cette époque.

 Sur quasiment tous les vitraux on trouve nombreux plombs de casse  qui sont là suite à de nombreuses restaurations anciennes et probablement des dégats dû au vandalisme.Cela ne facilite pas la lecture.

  Au dessous du réseau avec au  sommet  une Crucifixion  suivie de panneaux de vitraux figuratifs  en accord, ou en provenance de cette Crucifixion,

 la Vierge   Marie debout, les mains jointes, est habillée d'une robe violette
 sous un manteau bleu, devant un fond rouge.

Suivent divers sujets dont:

 la Messe de Saint Grégoire ,    Ce dernier agenouillé devant l'autel, assisté de deux cardinaux, veut confondre une femme incrédule, le Christ apparaît sur un fond rose violet. Sujet que l'on trouve partout  et cela à cause des indulgences que les fidèles peuvent récupérer
on peut découvrir sur cet autel les ustenciles: ciboire, patène, une probable hostie , un missel, des chandeliers, de de tipe d'époque XVI°,, ainsi que la façon dont s'habillaient  très richement les cardinaux de cette époque.




 Saint Antoine de Vienne. Ermite,un bâton de la main droite et un livre  d'oraison de l’autre main. Celle-ci crève le livre tout en maintenant une cloche.
 Il est présenté dans une  niche qui est ici  dominée par une voûte d’église où l’on peut lit "Saint Antoine Viennois"….Deux porcs bien roses apparaissent venant de derrière sa robe manteau, Faisant  opposition: Un nouveau diable vert,représente ici l' image de la tentation.


 Saint Jean Baptiste, une peau de chameau jaune autour du cou, un manteau

 

rouge sur le dos

  Il est présenté assis, les pieds se croisant, un mouton sur ses genoux,
Tenant de la main gauche une croix de procession, symbole de la pénitence qu'il prêcha.
La main droite semble tenir un phylactère où l’on lit : Ecce Agnus Dei tollis peccata mundi, miserere nobis, rappelle du baptême du Christ
Sur l’herbe verte un lapin est présenté de profil
Deux piliers encadrent  le personnage

Sainte opportune . Ici elle est présentée de trois quart droite, portant un nimbe rouge aux rayons blancs, gravures d’un verre plaquée rouge. De la main droite, elle porte sa crosse d’abbesse. De la gauche elle soutient un livre de prières de couleur blanche à la fermeture et tranche or

Le martyre de saint Sébastien, sur cette photo on ne découvre que notre saint dépouillé de ses vêtements probablement appuyé et attaché à un poteau  et ce sur un fond rose.  face  à un archer. Un second est absent de cette photo , Celui que l'on voit est prêt à lancer sa flèche. Il est habillé richement avec un pourpoint vert dont les manches de verre rouge plaqué  sur blanc dont la gravure  fait apparaître  des larmes.blanche Sa coiffure, rouge, à bord relevé  offre de nouvelles gravures dont des croisillons au jaune d’argent posé après gravure sur la partie incolore du verre rouge.

La Piéta 
La croix se détache du fond rouge qui passe derrière la vierge Marie  portant un voile de deuil, et  une robe ou manteau bleu fort. Un nimbe d’or plane au dessus de sa tête. Le Christ, le dos appuyé contre un personnage qui  peut, être saint Jean étale ses jambes jusqu’ à Marie-Madeleine qui avec un pot de ligaman  le  parfume. Derrière deux visages qui doit être celui de saintes femmes

Sainte Appoline et son  martyre.
  Elle  est  présentée sur un fond de damas bleu, entre ses deux bourreaux, portant une robe brune légèrement rosée. où  reposent ses mains ligaturées  Cette sainte est invoquée pour les maux de dents.
Le bourreau  à sa gauche porte un casque chapeauté de laine de mouton,Il est vêtu d’un pourpoint rouge et des bas blancs.
Quand au second bourreau, à sa droite,il ne porte rien sur la tête, il est habillé d’ un pourpoint  légérement vert. Tout les deux sont présentés de profil la menaçant de  pinces, cherchant à lui enlever les dents ;



Les armoiries sont nombreuses
dans cette baie, Ici   au dessous,on se trouve devant celle de la famille du Guengo,avec couronne de Marquis que deux angelots, blancs,  ailes vertes et cheveux or, présentent sur une draperie rouge etleu verte sur un ciel bleu








Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans VITRAUX XVI°
commenter cet article

commentaires