Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 14:16




GUEHENNO

Eglise Saint-Pierre et Saint-jean-Baptiste. XIXe




 Chœur,

Baie1,  (première à gauche) ,baie à 2 lancettes trilobées de 4 panneaux,

Dans niches à socle, hautes en couleurs, et dais en fronton à fleurons, sur fond de damas violet,

saint Jean-Baptiste,
visage de face, en pied, et jambes nues, robe de peau de bête marron et manteau rouge jeté dans le dos. Il tient de la main gauche la croix de couleur verte à oriflamme blanc  qu’il montre de l ‘autre main.

Dans l’autre lancette dans même niche,
 
saint Pierre,
de face, robe bleu clair et manteau bleu fort à doublure bleu vert retenu sous bras droit et fermé sur l’épaule droite, tient de l’autre main un rouleau ouvert.  daté1929, Desjardins.

    « A la mémoire de Walter  et Emilie mes père et mère » Théodora Williams

Baie 2, 
(seconde à droite) baie à 2 lancettes trilobées de 4 panneaux. Dans niches à socle hautes en couleurs et dais en fronton à fleurons, sur fond de damas violet

 un saint Michel, de face,  en équilibre sur le pied droit qui écrase le  démon, corps vert, gueule jaune pernod et langue rouge, lève sa main droite armée d’une épée prête à frapper. De l’autre main, il tient un bouclier ovale bleu à bordure jaune avec armorié d’une croix à fleurons superposé avec un X. Le pied gauche écrase le reste du corps du démon. Il porte des jambières et une cuirasse jaune  aux pièces d’acier bleu. Ses ailes vertes sont ouvertes.

 Dans la lancette de gauche, dans une niche identique,
sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus
tient des deux mains un crucifix et un  bouquet de roses dont une est tombée par terre et une seconde est en train de la rejoindre. Visage copié sur une photo.daté1929,Auteur atelier Desjardins.
«  En mémoire de Walther William et Arthur, mes frères »  Miss Théodora Williams.

Transept,


Baie 3,
3 lancettes trilobées  de 4 panneaux et réseau de 3 mouchettes et 6 écoinçons aux dessins géométriques colorés sur fond bleu.

Dans la lancette centrale et dans une niche trilobée, sur fond bleu,

 le Christ de face montrant de sa main gauche son cœur.  L’autre main pend ouverte au bout du bras. Il porte une  robe jaune au collet bleu clair et un manteau rouge dont un pan est retenue sous le coude gauche, robe doublée de violet.  Dans les deux autres lancettes, grisaille  bâtie sur suite de cercle à filet bleu. Don du recteur et des paroissiens..1929, Desjardins.


Baie 4,
3 lancettes trilobées  de 4 panneaux et réseau de 3 mouchettes et 6 écoinçons aux dessins géométriques colorés sur fond bleu. Dans la lancette centrale et dans une niche trilobée, sur fond de nuages, la Vierge Marie  les mains jointes en pied, voile blanc sur tête un peu penchée à gauche,  robe bleue et manteau orage à doublure verte accroché par bouton au collet.  Elle est accompagné à ses pied de trois angelots. Dans les deux autres lancettes, grisaille  bâtie sur suite de cercle à filet bleu. 1929, Desjardins. Don du recteur et des paroissiens., 1929.

Nef,

Baie 5,
baie à ogive d’une seule lancette à  4 panneaux,

 Dans niche trilobée, à socle haute en couleurs et dais en fronton à fleurons,
 la Samaritaine.   A gauche, le Christ
est assis de profil droite, une jambe en arrière.

Il est vêtu d’une robe blanche et d’un manteau rouge couvrant les genoux et le haut des jambes. Son bras droit est posé sur la margelle du puits, la main pendante, il lève  son bras et  sa main droite vers la Samaritaine.

 Elle est debout contre le puits et de face, déhanchée en arrière, son visage est tourné  de trois quart et à gauche vers le Christ. Son bras gauche est appuyé sur un vase en terre à  deux anses  tandis que l’autre main au coude plié interroge le Christ.  Une corde accrochée à l’anse du vase descend d’une poutre posée de biais dans un mur de pierre Au dessus, un arbre abrite la scène de ses feuilles. En fond, paysage où une femme,  accompagnée d’un enfant et portant  une amphore sur l’épaule, avance. Deux autres personnes, des hommes semble-t-il, sont plus proche. 1929, Desjardins. Don des paroissiens.

Baie 6,  baie à ogive d’une seule lancette à  4 panneaux, Dans niche trilobée, à socle haute en couleurs et dais en fronton à fleurons, saint Augustin et sainte Monique,

copie ou  dans l’esprit de la gravure connue de Ary Cheffer  Monique et Augustin,

 sont assis sur une banquette de bois et coussin vert, lui en robe rouge décolleté en rond et toge violette, elle en robe jaune et manteau rose. Ils sont serrés l’un contre l’autre, la main gauche d’Augustin serré dans les deux mains de Monique, la droite d’Augustin remonté à la hauteur du cou. Tous les deux regardent sur le haut droit un ciel. Sol à carreaux bleu vert et blanc sur lequel repose une boite ronde à bretelle pleine de rouleaux, l’un s’est échappé et traîne sur ce sol. Un petit repose pied aux pieds tournés reçoit les pieds de Monique. Sur le côté droit mur portant trois colonnes à socle carré.

Dans les vides, vue sur la mer, le ciel et quelques branches d’arbres en feuilles.    1929, Desjardins.

Don de mr Lartrom, recteur.


Baie 7, baie à ogive d’une seule lancette à  4 panneaux, Dans niche trilobée, à socle haute en couleurs et dais en fronton à fleurons,

la sainte Famille. L’ enfant Jésus est entre ses parents,

il peut avoir une douzaine d’année. Robe rose clair tombant aux cheville, bouffante à la ceinture placée haute et collet d’un rose un peu plus fort, il  laisse tomber ses deux bras  et les écarte, ses paumes sont ouverte dans un geste d’acceptation. Sa tête est relevée de face vers une colombe de Saint-Esprit nimbée de lumière. A sa droite, Joseph tourné légèrement à droite vers lui, le regardant. Les mains jointes sortes des larges manches d’une robe rose, son manteau carmin à doublure violet rose repose sur des deux bras. Marie à droite regardant gauche, un peu plus penchée vers son fils, la tête de trois quart, croisent ses mains haut sur sa poitrine.

Voile blanc tombant sur les épaules, robe d’un bleu jade aux larges manches,  bouffante à ceinture haute, manteau bleu.

 Sol caillouteux à larges dalles, Campagne et ciel dans l’espace laissé dans le haut.
1929, Desjardins.







Baie 8,
baie à ogive d’une seule lancette à  4 panneaux, Dans niche trilobée, à socle haute en couleurs et dais en fronton à fleurons,

Apparition de sainte Anne à Nicolazic.
Sur la gauche, sur une nuée rose, saint Anne, au visage jeune de profil droit, le reste du corps étant de trois quart apparaît.
Elle montre du doigt de la main droite une nuée bleutée portant  la basilique de Sainte-Anne d’Auray, l’autre main tient haut un cierge allumé. Elle a revêtu un voile clair, une robe jaune  aux plis gonflés à la ceinture et aux larges manches, et un manteau rouge dont un pan est  retenu sur le bras droit.  A droite, Nicolazic, en habit breton avec boucle dorée, est face à sainte Anne, un genou  à terre, le visage de trois quart gauche regarde l’apparition. Ses deux mains sont paumes ouvertes au bout de bras pliés.

Derrière, haie verte et champs  avec ciel au-dessus.


1929, Desjardins.



Baie 9, vitrerie
Baie 10. Vitrerie.



AtelierDesJardins,  Roger,     Angers, Architecte, acheta en 1925 la fabrique de vitraux de Georges Merklen.L'affaire, alors prospère, déclina rapidement pour mauvaise gestion. Les succursales   de Paris, (ex- Haussaire),    Reims et New York ferment. Entreprise en liquidation en 1933 et reprise par Bordereau en 1934.


 
Restauration des vitraux en 1988et 1989 par l'atelier Quimpérois Jean-Pierre Le Bihan




 
chapelle Notre-Dame des Brières,  restes de vitraux milieu XIX°

Chapelle Saint-Michel

 3 baies non figuratives, de l'atelier HSM de Quintin.en 1972.



Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires