Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2008 7 20 /04 /avril /2008 08:38


EGLISE Saint-Pierre.


C'est une chapelle ancienne  du XV°siècle.

         1698 description de cette église.   Albert Le Grand P.210

Elle est située au quartier de Trégondern, est grande ayant deux croisés, un maître autel et 24 autres autels. c'est une église pavée de pierres tombales. Joignant  l'édifice il y a un grand cimetière muré, autour du cimetière il y a13 reliquaires en pierre de taille, ce cimetière est presque entouré de pierres tombales  et il y a quantité de petits bénitiers proches des pierres tombales. Il y a aussi 4 chapelles autour du cimetière dont l'une est en ruine.

On relève à cette époque que toutes les vitres étaient délabrées, et que dans  la croisade au Midi il ya une grande rose de pierre de taille sans vitrage et que le bas de de l'église sert de magasin pour stocker des affus de canons et que dans le cimetière se fait l'exercice des  armes..
 
En plus des tombes de sieur au nombre de trois, dans le choeur on relevait au plus haut lieu de la grande vitre l'écusson des Kermavan avec une crosse et une mître. dE plus une lisière courait autour de l'église, dedns et dehors avec les mêmes armes plus celles de l'ordre du Roy récemment mise en 1578.
v


   1614, procès verbal de prééminences.
En la grande vitre à deux lancettes, les armes de Kermarvan, évêque de Léon sont présentées dans le quadrilobe avec la mitre et la crosse. Deux écoinçons portent MEMENTO FINIS sur un phylactère.

1698, toutes les vitres de ladite église sont délabrées ; dans la croisade au midi il y a une grande rose de pierre de taille sans vitrage.(le bas de l’église sert de magazin pour y serrer les affus de canon)


1704, Alain Barbier possède un panneau en la chapelle de Kerangouez.

1770, le 23 Août , le chapitre de Léon décide de relever le pignon et« de faire un vitrail au-dessus de la porte au milieu dudit pignon »

1785, Pierre Macé perçoit 406 livres 6 sols pour vitre à la chapelle Saint-Pierre. Il travaille avec Toussaint Kergrach. On les retrouve la même année à la cathédrale.



 1770,
le 23 Août , le chapitre de Léon décide de relever le pignon et« de faire un vitrail au-dessus de la porte au milieu dudit pignon »

1785,
Pierre Macé perçoit 406 livres 6 sols pour vitre à la chapelle Saint-Pierre. Il travaille avec Toussaint Kergrach. On  retrouve ces peintres vitriers la même année à la cathédrale.

Avant 1972,
on trouvait dans toutes les baies  des vitraux en assez bon état de conservation, en verre incolore en « chaînons renversés »,  en «  bâtons rompus à huit pans » et en « guillotins », montages
sous plombs du XVII° et XVII°


 
1704, Alain Barbier possède un panneau en la chapelle de Kerangouez.
1770, le 23 Août , le chapitre de Léon décide de relever le pignon et« de faire un vitrail au-dessus de la porte au milieu dudit pignon »

1785, Pierre Macé perçoit 406 livres 6 sols pour vitre à la chapelle Saint-Pierre. Il travaille avec Toussaint Kergrach. On les retrouve la même année à la cathédrale.

Avant 1972, on trouvait dans les vitraux des restes de montages sous plomb et verre incolore  « chaînons renversés »,  du «  bâtons rompus à huit pans » du « guillotins » DES XVII° et xviii° siècle.

 
1972 - 1975, vitraux figuratifs de Jean-Pierre Le Bihan.
Sujet:Ancien et Nouveau Testament.

  Adam et Eve,
côté nord, baie cintrée de 3 panneaux
Sodome
côté nord, baie cintrée de 3 panneaux
Caïn et Abel
côté nord, baie cintrée de 3 panneaux
Le Déluge,
 baie cintrée de 3 panneaux.

 La résurrection du fils ou de la fille,
 baie sud à  2 lancettes trilobées et réseau
 Transfiguration,
 baie sud de 2 lancettes d’une seul panneau et soufflet
La Samaritaine,
baie d’une seule lancette trilobée
Résurrection de Lazare,
baie sud, 3 lancettes trilobées de 2 panneaux  et réseau composé de 3 quadrilobes, 12 écoinçons

La Cène,
baie du choeur, 2 lancettes trilobées de 2 panneaux
Le jardin des Agonies
baie sud 2 lancettes trilobées de 2 panneaux et quadrilobe
La trahison de Judas
,
 baie sud, 2 lancettes trilobées de 2 panneaux et quadrilobe
Crucifixion et Joseph d’Arimathie.
baie choeur, 2 lancettes trilobées de 3 panneaux.
 La Résurrection et Jésus remet les clés à St Pierre,
 baie Chœur 2 lancettes trilobées de 3 panneaux  et quadrilobe.
Les pèlerins d’Emmaus et l’apparition à Marie Madeleine
.
 Baie à 2 lancettes trilobées
de 3 panneaux  et quadrilobe.

Ces vitraux ont été  CONSTRUITSsur Proposition de l’abbé Guichoux, curé de la paroisse de Saint-Paul-Aurélien Les numéros ne correspondent pas à maintenant)

1 – Résurrection de la fille de Jaïre (St Luc 8.41. Le mort porté sur un brancard – Jésus touche le brancard   et il remet le jeune homme à sa mère
2 -- Transfiguration : Tête du père Céleste (dans oculus) le Christ aux vêtements blancs – 3 disciples endormis. ( St Marc ch8)
3 -  Résurrection de Lazare  bien ! « Tu verras la gloire de Dieu » (St Jean, ch. 11 7)
4 - Obéissance de Jésus dans le jardin – « Fiat »
5 – Judas livrera Jésus à la mort. 4 et 5 : fond gris.. « C’est l’heure des ténèbres ; ; ; ; du miel »
6 – Multiplication des Pains. - .(St Jean. Ch. 6) Dominante verte ( il y avait de l’herbe.. c’est la printemps..)
7 – à droite : Disciples d’Emmaus ( ch. 24)  il fait nuit déjà – (gris)  Jésus éclaire les 2 disciples
      à gauche : Madeleine ; matin de Pâques.. lever du Soleil
8 – droite : Jésus remet les clés à St Pierre ( St jean ch. 21), au bord du lac
      gauche : Résurrection ; couleur fulgurante ( Soleil levant ) 1 garde terrassé ; symbole de victoire
9 -  Cadre ; nuit   soudaine, éclairs .. déchaînement du Démon, puissance des ténèbres, apparemment victorieux.
10 – Samaritaine «  Plein midi .. Jésus assis sur la margelle du puits
11 – Sodome ; Déchaînement de la nature…
12 – Déluge .
13 – Meurtre d’Abel ; 1ère apparition de la Mort
14 – Dieu chasse Adam – Eve. «  Tu mourras de mort .. Plus d’arbre de vie » terre aride, ingrate.
15 – (clocher) St Pierre accueille saints aux Paradis.

Seconde proposition de l’abbé Guichou pour baies 11, 13, 14, 15

 11 – Sodome ; éruption volcanique – pluie de feu – soufre – retombe sur la ville et les pécheurs qui veulent abuser des 2 hôtes – fuite de Lot et de sa femme qui se retourne

13 - meurtre d’Abel ( oiseau de proie) troupeau dans la campagne avec vallonnements vastes … caressants… Caïn mène Abel à l’écart ( crique de montagne) ( sans par terre _ crient vengeance)
14 – (a gauche) Paradis : arbres – fruits – verdure … source jaillissante avec ruisseaux… oiseaux – bêtes ( loup – agneau) Dieu chassant Adam – Serpent fuyant.. ( à droite) nuages sombres – Désert ( cailloux – sables) ronces – épines – Adam et Eve vêtus de feuillage s’en allant prostrés…
15 – Résurrection générale. Dieu – Père- éclat du Grand Jour.. Christ – Esprit. Vierge – Marie Tombeaux qui s’ouvrent      le 7 mars 74

Lettre compte rendue d'une première visite des vitraux en cours, avec les conseils qui m'étaient donnés par le commanditaire. je les ai reçu avec bonheur.et je l'en remercierais toujours.


Cher Jean Pierre,
Hier soir, j’ai conduit notre brave gouvernante voir ce travail de l’Agonie.. Bien sûr, je ne lui avais rien dit de mes propres sentiments. Comme c’est une personne fière et intelligente, je voulais percevoir à travers elle l’impression et la réaction du bon peuple chrétien, qui a son sens esthétique, sa sensibilité, son « idée », et surtout son sens des réalités religieuses, des personnages sacrés….

D’abord, elle n’a pas su de quoi il s’agissait.. Ce serait donc bon de mettre un titre en bas des scènes : Baiser de Judas, guérison de la Belle-Mère de Pierre, Transfiguration. Le peuple veut savoir de quoi il en retourne, comme à la cathédrale, il vient lire toutes les plaques explicatives.. C’est comme çà..

Ensuite, renseignée, elle est restée perplexe.. Elle a accepté les deux apôtres, mais le Christ pour elle n’a pas sa grandeur.. Pour elle, ce n’est pas ça.. Ainsi donc, elle rejoint mes appréhensions… De la sorte, tout en continuant à chercher l’esthétique des couleurs dans une certaine stylisation, veille à fignoler les figures, surtout dans ces verrières latérales qui seront vues de près. Ne te contente pas de quelques traits rudes, bruts, mais donne leur plus de finesse, de fini, avec plus d’expression, même si tu dois renoncer à ta façon courante. Nos vitraux de doivent pas « régaler » seulement les esthètes professionnelles, mais surtout notre bon peuple chrétien, qui doit y trouver avec  joie les expressions colorées de sa foi simple.. Je tiens à ce double pari..

Pour le vitrail 5, sur ma dernière lettre, je t’avais dit de représenter le reniement de Pierre, pour garder Pierre  comme « fil conducteur » en sa chapelle. Comme ton travail est avancé, dans la trahison de Judas, tu peux alors représenter Pierre cherchant déjà à s’opposer aux soldats et aux serviteurs juifs, au moment où il s’apprête déjà à dégainer son épée. Ca ferait 1 ou 2 soldats à l’arrière, 1 ou 2 serviteurs avec Pierre à l’avant, très décidé. A l’avenir, en venant poser les vitraux, tu pourrais me présenter les cartons suivants ; et je te donnerai mon « idée »

Bon courage et bonne chance – Bien, cordialement P. Guichou.




Pour plus amples informations sur les églises de Saint-Pol- Léon et leurs vitraux:
  • http://jeanpierrelebihan2. over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires