Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 09:01
CHARLES CHAMPIGNEU LLE
ATELIERS FONDÉS A METZ EN 832


                    VITRAUX
Êmaux GRAND FEU SUR CUIVRE




PARIS, 96, RUE DAME DES CHAMPS (vt~)


le 3 Juin 1933


Monsieur le Recteur
de PORSPODER(Finistère)


Monsieur le Recteur,




Depuis le si     aimable accueil que voue m’avez réservé à PORSPODER je n’ai pas laissé de penser à votre intéressant programme.

Sous ce pli, Je vous communique deux croquis Nos.  4.979 et 4.98O très rapidement exécutés mais suffisants, j’espère,     vous donner une idée de la façon dont j’envisagerais cette décoration.

Âvant de vous envoyer des études plus poussées, j’aimerais que vous me formuliez vos observations sur le principe lui-même.

Le prix de chacune de ces verrières, y compris la pose, serait de Trois Mille francs (3.000.- francs) si, comme voue me l’avez fait entendre, il vous est possible de m’en commander plusieurs à la fois. Viendrait seulement on supplément la fourniture de barres on cuivre dont je voue indiquerai le prix à l’occasion d’un prochain courrier.

Je vous adresse, Monsieur le Recteur, mes remerciements très sincères pour la. confiance que vous m’avez témoignée et vous assure que je m’emploierai de mon mieux à faire dans votre église et à votre plus entière satisfaction une oeuvre très Intéressante et personnelle.

Vous remerciant de vos bienveillantes communications, je vous prie d’agréer, Monsieur le Recteur, 1’exprossion de mes sentiments dévoués et très respectueux


 LE TRAUBLON  RENNES                  .4 JUIN 1933

                        Monsieur le Recteur de Porspoder


Monsieur le Recteur,

Je reçois ici ce matin une lettre de Monsieur Champigneulle m’annonçant qu’il vous a envoyé à la date d’hier les deux premières maquettes pour travaux à exécuter dans votre Eglise.

Il me demande de relever les mesures précises et gabarits des parties cintrées et écoinçons des fenêtres. Comme suite à cette demande, j’aurais donc le plaisir de vous rendre visite à nouveau la semaine prochaine soit le 8 ou 9 dans l’après-midi. Il vous serait donc reconnaissant de bien vouloir attendre cette visite pour me faire part de vos observations sur les maquettes proposées.

Dans l’attente du plaisir de vous revoir, veuillez agréer, Monsieur le recteur, l’assurance de mes sentiments respectueux.

Le Traublon.

 
A suivre




Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires