Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 06:05
link

PLOUVI EN ( Plouvyen)

Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul.       Edifice actuel construit en 1855-1856.Des pierres de la chapelle du Manoir de Kerdu ont été utilisées dans ce travail.

Edifice endommagée  en 1944.lors des combats Cependant le transept a été épargné, les vitraux de l'atelier de jean-Louis Nicolas de Morlaix, fin XIX°) ont  alors disparus.

Dans la première baie à droite de la maitresse vitre, dont le sujet est la remise des clés à saint Pierre et saint Paul sur le chemin de Damas, on trouve en haut des lancettes  des médaillons avec deux clés et palme  et on peut lire:
 « vitraux restaurés à l’occasion de l’adoration paroissiale., en remplacement des vitraux détruits en août 1944."


.


Ancien édifice.
Avant la révolution cette paroisse comptait 4000 communiants ( habitants) compris ceux de Bourg-Blanc, sa trève

1726, le 13 janvier. Du côté épître de la maîtresse vitre on relevait les armoiries des de Kersauzon dans les hauts soufflets.Ch Pérennès, monographie p.12
       

Chapelle Saint-Jean-Bazlanant. XV°siècle C.Pour plus de détails et dessins des vitraux disparus :voir  sur nouveau blog: Plouvien  à http://jeanpierrelebihan2.over-blog.com
?


1614, Procès-Verbal des prééminences des Carman.

Dans la fenêtre du choeur du côté de l’épître    

on voyait  dans le tympan  sept soufflets, (vide d'armoiries du moins dans le croquis coloré de Jan Bourriquen) dont en supériorité,  les armes de Bretagne.
Et dans le soufflet central des vieilles armes de Carman.

Dans les lancettes au nombre de trois, on relevait:

dans la première, le Christ montrant sa Croix au monde,

dans la seconde, un donateur à  genoux avec épée et blason sur habit. Son saint Patron ou intercesseur est saint Jean-Baptiste. Il est vêtu d’une robe en peau de bête.

Dans la lancette de droite, la donatrice portant un hennin présentée par une sainte sans attribut. Il s’agirait du couple, tourné vers le Christ, Tanguy de Carman et de Marguerite du Chastel.1488.

Dans les têtes des deux premières lancettes, blason de forme de losange aux armoiries de Léon et du Chastel.

Dans la fenêtre  du côté de l’évangile,
même nombre de lancettes et soufflets.

Au sommet armes de Bretagne, puis vieilles armes de Carman.

Les armes  de Léon et vieilles armes de Carman alliées avec Léon et Pennaneach  se trouvent en écu triangulaire dans les têtes de lancettes.

Au-dessous le couple Tanguy de Carman et dame Eliette du Vieux Chastel. sont en prière devant Le Christ présentant le Monde  surmonté d’une croix, qui se trouve dans la lancette de droite. La dame Eliette a comme intercesseur sainte Catherine et son époux Tanguy, un saint Sébastien casqué.

En 1930, on voyait encore les armoiries de Carman parmi les vingt blasons existant alors. En 1972, il en reste six.

Autre description Monographie du Chanoine Pérennès,1942, p;27-30;

Chapelle Saint-Jaoua.  XVI° siècle,

  1850;Armes en supériorité des de Penfeunteniou ainsi que l’écusson des Jouhan de Kerohic, encore visiblesainsi que les Kerménou dans la grande croisée
1942, Ch Pérennès, p.15- 17 réf. Le Gwen.

Chapelle de Tariec.     XVI°siècle

1822,  est relevée en ruine, l’abbé Le Guen  y signale une magnifique verrière de la croisée principale bien délabrée . Sur les vitraux coloriés, il voyait quelques écussons de familles anciennes
. Moins de dix ans plus tard de Fréminville relève les armoiries des Kergournadech, de Kerouarts, de Tréveron, Lézerec.(armoiries introuvables dans l' armorial de Bretagne, ou mauvaise lecture).
,
1842, chapelle rasée par les Ponts et Chaussées.chanoine Pèrennes

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires