Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 05:59
Plounevez-Lochrist

Eglise Saint-Pierre construite en 1871672.De l'ancienne, ont été conservés le porche et le clocher XVIII°
incendie en 1935


Chapelle de Lochrist-an-Izelt ve
t. Ancien prieuré

Pour les photos  voir à Plounevez-Lochrist photos dans blog:date:16 0408
http://jeanpierrelebihan2.over-blog.fr


1521, le 28 mai, contrat à Goulven Maucazre écuyer de faire fenêtrer sur le choeur.

1614 procès verbal de prééminences.


La grande vitre
  (Jean Bourricquen devait par grande indiquer qu’il s’agissait de la maîtresse vitre, car son relevé fait plutôt penser à une petite fenêtre) en plein cintre du chevet présentait quasiment au milieu un grand blason de la famille de Carman surmonté de la couronne de marquis et entouré du cordon de Saint-Michel. Au-dessus , blason des Carman couronné mais sans cordon et de taille normale. Aucune indication sur le remplissage de la fenêtre par une vitrerie.

La fenêtre de la chapelle Sainte-Anne est composée de quatre lancettes trilobées et d’un remplage de six soufflets et d’une dizaine d’écoinçons, ces derniers vides de toutes indications
Chaque soufflet possède un blason de forme triangulaire inscrit dans un rond qui ne prend pas la totalité de l’espace.
Il s’agit des armes de Carman avec les alliances : Rosmadec, Pennaneach, Vieux Chastel, Chastel, Léon et Le Forget.
 Chaque lancette semble partagée en trois panneaux, les supérieurs ayant trait à une Crucifixion, la Vierge, le Christ en croix, saint Jean, chaque personnage dans une lancette. La dernière présente une scène où la Vierge, à droite, accompagnée par une femme sans nimbe, accueille un saint, peut-être saint Jean, qui lit un texte d’un livre de prière.

Le second étage est rempli par quatre générations de couples de donateurs en orant avec leur intercesseur, la femme étant toujours derrière l’homme.

De Gauche à droite, sainte Catherine présente Alain de Carman et Jeanne de Rosmadec, mariés au tout début XVe,

un saint, ayant comme attribut un calice présentant Tanguy de Carman et Marguerite de Pennaneach, 1418-1453. Celle-ci est coiffée d’un hennin d’où tombe un voile.

Pour le couple suivant, il s’agit de Tanguy de Carman et dame Elliette du Vieux Chastel, mariés en 1409, et présentés par saint Jean-Baptiste.

Le dernier couple est celui de Tanguy, sieur de Carman et Marguerite du Chastel.1488. Le saint qui les présente est accompagné d’un animal.

Les panneaux du bas des lancettes contiennent les textes explicatives des couples de donateurs. Le dernier à gauche a en plus une date en écriture gothique: en l’an m iiiic iiiixx iiij.

1687, le 20 avril, dans la fenêtre du milieu au-dessus de l’autel , il n’y a aucune vitre hors l’écusson du marquis de Carman. Dans la fenêtre et celle au-dessus de la voûte des de Penanrue du Dresnay il n’y a aucune vitre.

1783, Mgr de La Marche décida, vu l’état de vétusté de l’édifice, de construire sur le même emplacement.

Les écussons en feux et autres marques de prééminences pourraient être remplacées à leurs frais dans la nouvelle église.
Les armoiries furent peintes sur les vitres des fenêtres.
Les écussons se voient encore en 1918, mais les vitraux ( à cette date cela m’étonnerait qu’ils étaient figuratifs) ont été remplacés par de simples verres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires