Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 04:00


PLOUESCAT.

Eglise Saint-Pierre.
   

Edifice actuel de 1863-1865.

           
CHAPELLE DE KERSEAN



            1614.Bref état des prééminences des de Carman.


LA MAITRESSE VITRE
la maîtresse vitre,

le sujet des trois lancettes trilobées  est une Passion.

La lancette centrale
offre le Christ en croix entouré de deux soldats avec lance. Marie-Madeleine enserre le pied de la croix qui est calée dans le sol.

Sur celui-ci, présence de la tête d’Adam.

Un ange survole le Christ. 

A gauche, un second ange survole le bon larron,
dessous trois soldats casqués montent la garde.
Marie, à genoux semble être accompagnée par saint Jean.

A droite sous la mauvais larron, dont le diable disparaît avec l’âme, un groupe de personnages, certains avec plumet, tendent les mains vers le Christ.
Devant, un personnage portant un manteau sur le bras droit lève la tête vers le Christ. Il semble porter un livre sous le bras gauche.

Le réseau de sept soufflets est aux armes de Carman allié avec Pennaneach, Rosmadec, Chastel et la Forest. Le plus haut est aux armes de Bretagne encadrées de la Cordelière. Les deux suivantes sont sur une branche de chêne se terminant par une fleur.

Les quatre au-dessous sont présentés chacun par un ange.
La vitre du pignon sud 
dans un oculus à six pétales offre le blason carré de Carman allié à la Forest.
La vitre de la chapelle Saint-Laurent, côté de l’évangile, est une fenêtre à trois lancettes courtes trilobées et un réseau de cinq soufflets dont seul le plus haut présente deux blasons posés l’un au-dessus de l’autre, le plus haut Carman entouré du collier de Saint-Michel. Le plus bas est aux armes de Dourdu.
La vitre de la chapelle côté épître,
le blason des Ceizploué domine un montage sous plomb dit bornes couchés, probablement en verre incolore.
Dans une autre vitre,

le blason des Carman avec la mitre et la crosse de Jean de Carman, évêque de Léon, en 1514, se trouve dans le quadrilobe supérieur. Deux autres quadrilobes sont aux armes de Carman.

Les trois lancettes  trilobées
sont vides d’indication.
Le blason de  Jean De Carman se retrouve dans le soufflet de la baie de la nef côté épître.
Les deux lancettes trilobées
sont elles aussi vides.

Les travaux de restauration



 De1723 à 1762,
Jean de Kergrach perçoit tantôt des sommes minimes, 16 livres en 1733, 12 livres en 1756, tantôt des sommes plus importantes, comme334 livres 4 sols en 1762.

Kergrach, Jean de,     Peintre vitrier, et doreur, Installé à Saint-Pol-de-Léon.
1715, Carantec, 29,1720, 1727, 1734,1741,  sommes allant de 15 à 36; livres pour travaux de vitres, 29.AB

1716, Saint-Pol-de-Léon, 29, travaux, non spécifiés jusqu'en 1768,            
1728, Plouénan, 29,  église ? répare les vitrages,
1723,  Notre-Dame de Berven en Plouzévédé, 29, raccomode la maîtresse-vitre, 6 livres, Ab
 travaux à Plouescat, 29. Tréflez, 29. Plougoulm, 29, sans indication sur la nature, ni l’édifice. AB
Bourde de la Rogerie, trouve un Jean de Kergrac’h, vitrier, qui en 1740, et années suivantes, aurait  exécuté des travaux à Saint-Pol-de-Léon, 29, à la communauté des Carmes.





1742,  travaux de Jean Cabon, vitrier ,

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires