Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 18:16

PLOGONNEC.


Eglise Saint-Thurien.XV° ET XVI° siècle


1644, Procès verbal de prééminences.

                            Plogonnec-WVierge-et-enfant.jpg


Les travaux sur les vitraux


1622, restauration d’Yvon Bernard maître verrier de Quimper,dit Camart pour 298 livres; se dit aussi vitrier, peintre, peintre vitrier et maître peintre verrier

1633_1634. Jean Lagneau, maître vitrier se disant aussi vitrier Quimper, accommode de plombs la grande vitre pour 12 livres.

1643, les travaux de Jean Lagneau n’ayant pas été bien fait? les frères Yvon et Mathieu Bernard continuent la remise en  plomb. Les armes de Nevez apparaissent en supériorité.

1699, Guillaume Codolec accommode les vitres.

1785, travaux de Sébastien et René Le RouX.

1748, état inquiétant des baies XVIe.

        Baie 0,   lAPassion.
WBAIE-0-AVANT-RESTAURATION.jpg Vers 1520.
Les deux panneaux avec donateur et donatrice actuellement en A et D1 proviennent le la baie 2 et ont été mis probablement en remplacement de vitraux disparus..

Les armoiries ne correspondent plus à celles en place en 1644.

La Vierge à l’Enfant que l’on voit dans le tympan provient d’une autre verrière du choeur,
probablement des baies 3 ou 4. Il s’agit des restes d’un cycle de l’enfance du Christ.

                        Baie 1, Transfiguration., ici à droite avant restaurationPlogonnec-baie-1-Wavant-res.jpg

1634, restauration par Yvon et Mathieu Bernard pour 22 livres.

1635, réparation car le vitrail « avoit esté percer par un coup de pistolet »

 Baie 2, Jugement Dernier.

1635, Yvon et Mathieu Bernard remettent en plomb la vitre.

1836, petite restauration de Cassaigne.peintre vitrier de Quimper

1845, remise en état de la baie par Cassaigne.
1878, Plateau restaure 8 panneaux de cette verrière.

1904.avant Un cliché photo montre que les soufflets étaient occupés par des verres plats de couleur avec motifs géométriques que l’on peut attribuer à Cassaigne,.

Baie 4, dites de « Saint-Michel devers le Midy. »

Baie 5, « vitre de Saint-Sébastien »

1628, modeste réparation par un vitrier inconnu ou méconnu.

« Puisque l’autel de Saint-Sébastien, puis celui de la confrérie furent placés au XVIIIe dans la collatéral Nord, on peut en conclure que la verrière du XVIe siècle  dite «  vitre de Saint-Sébastien »occupait la baie 3. » Roger Barrie.

Baie 6. Sainte Marie-Madeleine, dites de « Saint-Claude devers le Midy. »

il s’agit des restes d’un même vitrail placés dans des baies symétriques.

1634, les baies 4 et 6 font l’objet d’un contrat de réparation avec les frères Bernard pour la remise en plomb et à Jean Le Daridec pour avoir accommodé et replacé le format de la vitre Saint-Michel.
1990, vitraux découvert au presbytère.
Description:
Un donateur avec saint Allar. Il s’agit de saint Alain avec un seigneur de Guengat. Il se trouvait auparavant dans la maîtresse vitre. Il proviendrait de la chapelle Saint-Théleau, appelé aussi Saint-Héler ou Alar. Aussi découvert une Vierge à l’Enfant, des éléments d’une Adoration des Mages, d’un Arbre de Jessé, d’une Vierge de Pitié et d’un Credo des apôtresMISE-AU-TOMBEAU.JPG-W.jpg
1953, restauration de Jean-Jacques Gruber,Paris
1985, restauration atelier H.SM,  baie 7

puis baie 2,atelier Jean-Pierre le Bihan.Quimper
baie 0 et 1,  atelier HSM ;Quintin

Chapelle Saint-Théleau.

            1649, remise en plomb.
1655, remise en plomb de la maîtresse vitre par Yvon Bernard.
1670, Eudismen répare les vitres.
1676, restauration de la verrière méridionale par Jean Cognen.
1778, aveu de prééminences avec les armes de Léon et de Coatnezre dans les verrières de la baie axiale et méridionale.
1682, transfert des panneaux anciens par Manceaux Guéguen et mise en place dans le baie 7 de l’église paroissiale. Certains soufflets figurés, baies 0 et 2, anges porteurs des instruments de la Passion, sont restés en place.( 1976) Fourniture de vitrerie losange et borne par ce dernier.
1844, travaux de restauration de Plateau avec apport de vitrerie neuve

Chapelle Saint-Pierre.

1667 et 1668, réparations des vitraux rompus par la tourmente, par Jean Goguen. Ce dernier en 1672, répare les vitres en Triquetrac.

Chapelle Saint-Thégonnec

1861, facture pour la pose d’un vitrail neuf par Manceaux-Gueguen de Quimper 16 francs

documentation: en grande partieThèse de Roger Barrié;
Pour autre dossier sur le sujet:
http://lebihanvitraux.over-blog.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires