Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 16:15



PLOUGUERNEAU.


Eglise Saint-Pierre et Saint-Paul. Edifice reconstruit en 1851.

1688-1689, Yves Prigent, vitrier accommode les vitres pour 13 livres 10 sols. Aux même dates, Malégol accommode les vitres pour 4 livres 10 sols.

1689-1690, Louis François Bodolec maître vitrier à Brest accommode les vitres.

1707, François Le Roy maître vitrier perçoit 83 livres. En 1715, fait «  le vitrage de la grande vitre »et deux fenêtres nouvelles pour 75 livres.

En 1717, ce dernier touche encore 21 livres et en 1719 75 livres pour le l’église et la chapelle du Rosaire.
Il reçoit en 1721 il s’agit de 34 livres 6 sols et en1725 :  68 livres.

1713 ; Dans la maîtresse vitre, écussons de France et de Bretagne puis du Chastel et  de Nobletz de Kerodern.( Le château de Kerodern appartenait en 1450 0 Alain Nobletz, sieur de Kerodern.)

1716-1717, Mathieu Brelivet maître vitrier à Brest travaille avec François le Roy.

1740, Louis Coateval maître vitrier fait pour 31 livres de travaux.

1743, François Michelot maître vitrier à Brest effectue des travaux pour 4 livres.

milieu XIX°  lors de la construction de l'église. Laurens, peintre verrier Lanhouarneau, baies du Choeur.
Dans Remise des clès à saint Pierre et dans le livre des psaumes, on peut relever le nom des divers compagnons de cet atelier, dont Laurens, graveur, Gilbert, peintre, Pinvidic, monteur, ainsi que Roux, et Hennot, chauffeur, ce dernier s’occupant du ou des fours..

1950- 1975 baies de la nef, oeuvres des ateliers Razin de Nantes, Le Bihan Saluden de Quimper avec Pierre Toulhoat, jean-pierre le bihan de Quimper.

1975, dépose des verrières de la nef avec grisailles et oculi figuratifs  finXIX°del'atelier Lobin de Tours, en très mauvais état. On y relevait saint Michel, le Curé d’Ars, le baptême du Christ, saint François, saint Vincent de Paul, saint Joseph et la Vierge, des armoiries du clergé. Une partie  décore lescalier de la Mairire, les autres en stockage dans la chapelle du Grouannec. 1990.

Chapelle Saint-Michel. XViii° XIX° XX° siècle

1710, Robert Gelin Gélin, 
écuyer, sieur de Traoulen, maître vitrier, expert blasonneur du                 Folgoët, 29, habitant Lesneven, 29, et Landerneau, 29
.
vitre les fenêtres de la chapelle Saint-Michel et Saint-Maudez,  avec Hervé Salaun.

1975, il existait un petit oculus représentant une tête, probablement de Felepp peintre vitrier de Landerneau.. Les autres baies étaient clôturées par une huisserie en bois et verre assez récente.

Chapelle Notre-Dame du Traon. XVI° XVII°

            1964, vitrerie en verre blanc. vitraux atelier jean-pierre le bihan quimper

Eglise Notre-Dame du Grouanec.XVI°


La fenêtre à plein cintre de l’abside offre une élégante rosace gothique à 24 lobes. Les armoiries mi parti de Kerourfil et de Coëtnempren Le Nobletz mi parti de Kergadou se remarque dans cette rose ainsi que des anges musiciens et anges porteurs de phylactère, sur lesquels se lisent des versets de l’Ecriture Sainte.

Dans une fenêtre voisine, les restes d’un Crucifiement entouré  des images des donateurs Jean Le Nobletz, sieur de Kerodern et Isabeau de Kerourfil, marié en 1532, habillés de cuirasse et de cottes armoriées et présentés par la Vierge et saint Jean. A.A p. 232.
Les précieux débris du XVIe ont été jetés au fond de l’ossuaire où l’abbé Perrot a réussi à récupérer quelques fragments.

Depuis 1945, les portraits de Jean le Nobletz et d’Isabeau de Kerourfil ont disparu, probablement lors de la façon des vitraux de 1956.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires