Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 07:50


Eglise Saint-Mélar.(C) XVI° et XVII° siècle

1677, le 12 septembre, procès-verbal de prééminences en vue de l’agrandissement  du choeur.


Dans la maîtresse vitre,
composée de sept soufflets, il n’y a d’autres armes que les macles d’or en champ de gueules, qui sont les armes de la maison de Rohan, et de Léon, d’or au lion morné de sable.

Plus bas, en la deuxième vitre,
il y a Rohan et Chabot en deux écussons accolés.
Du côté de l’Epitre,
dans la première vitre, armes de Rohan, en supériorité, et dans les deux autres soufflets au-dessous, il y a un écusson d’argent au rencontre de cerf de gueules : et de l’autre côté, un écu mi-parti du même rencontre de cerf d’argent et de gueules, facé d’argent, et d’azur et de gueules à une bourse d’argent, lesquelles armes lesdits tréviens nous ont déclaré être celles du sieur marquis de Poulpry.

Dans l’aile du côté de l’Epitre,
madame de Rohan a ses armes en supériorité dans les deux vitres ( 5 et 7) au bas de l’église, proches des fonds baptismaux.
BSAF. 1924. P. 336.


1760-1763 et en 1767,

Claude le Roy, maître vitrier à Landerneau fait des travaux.

1771, travaux de Vincent Gardeshant, maître vitrier à Landerneau

1789, un peintre vitrier du nom de Nory  fait la verrière au dessus de l’autel de Saint-Hervé et répare la sacristie pour 18 livres.

1791, travaux de Maurice Cam. Baie n°2.

 Actuellement vitrerie borne de l’atelier HSM de Quintin payée par la paroisse aux alentours de 1960, avec l’accord de l'architecte monsieur Lisch, ACMH.

Un vitrail disparu au XX° siècle.

La verrière figurative de Jean Louis Nicolas, qui  était en baie 2, fût mise en caisse et stockée très longtemps au domicile de la secrétaire de mairie. Les vitraux sont aujourd’hui  disparu. Certains affirment qu’ils partirent sur Paris. Interview 1995.
En 1982, proposition d’un groupe de personnes de payer une verrière identique à la baie 2 pour faire disparaître la verrière de Jean-.Louis.Nicolas  de Morlaix,qui se trouve en face: la baie 1.Cette dernière fut restaurée par l'atelier jean-pierre Le Bihan de Quimper après 1998


Dans tout le reste de l'édifice,jusqu’en 1998, vitrerie borne en verre blanc d’époque XIXe, en très mauvais état qui fut remplacée par des vitraux grisaillés de l'atelier Quimpérois.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires