Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 16:28

LAMPAUL-GUIMILIAU.

Eglise Notre-Dame.XV,XVI°et XVII°siècle


baie-1W.jpg


.

La plupart des fenêtres de l’église étaient garnies de vitraux peints dans le genre de ceux qu'on admire encore à la Roche, à la Martyre…. La plus grande partie a disparu par suite de vétusté et de quelques violentes tempêtes.

Quelques panneaux isolés, qui se trouvaient dans les fenêtres du côté nord, ont été remis en plomb et réunis dans la fenêtre qui domine l’autel de la Passion. BSAF. 1891. P.32.

D’après les descriptions de cette époque et les éléments encore en place, ils existaient une Passion, un Jugement dernier, une Enfance du Christ.Notice sur les églises.BAIE-22-W.jpg


1~ Dans le remplage, ou compartiments flamboyants du haut : un Christ en majesté, dans la pose du Jugement dernier, les mains étendues et levées, la poitrine nue, les épaules couvertes d’un manteau rouge.

Autour de lui : deux anges tenant les instruments de la Passion, ou deux martyrs tenant les instruments de leur supplice, un anges  chantant,   trois anges jouant de la viole, de la cithare et du tambourin , 

les deux évangélistes,
saint Luc avec le boeuf, et saint Marc avec son  lion.

2 Dans les quatre baies (llancettes), partie supérieure
:
(a) Nativité de la Sainte Vierge ;  sainte  Anne est couchée dans  son lit à baldaquin,  saint ,loachim l’assiste, deux sages femmes baignent l’enfant ;

b)    .Annonciation :  Sainte Vierge agenouillée sur un prie- Dieu, robe rouge, manteau bleu,  l’ange  Gabriel agenouillé de même, le Saint Esprit plane dans un nuage, un rayon de la gloire qui l’entoure descend sur la tête de la Vierge
c)    Présentation de l’enfant Jésus.
d)    Saint Roch ; accompagné de son chien et d’un petit ange.

 Au dessous de ces scènes est tout un groupe de bienheureux, qui faisaient partie d’un tableau du Jugement dernier, au nombre de dix ou douze. Ils ont tous les yeux levés vers le Christ, leur souverain Juge.



Avant 1968, il existait du côté nord de la nef une verrière représentant le miracle de Notre-Dame de la Salette, signée Saluden, Brest, 1909. Elle a disparu lors des travaux de vitrerie .
A la même époque les vitraux figuratifs du XIXe qui ornaient les trois baies du Choeur  ont eu le même sort lors de la pose de  nouveaux vitraux..

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires