Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 17:43

FOUESNANT, SES VITRAUX DISPARUS A L'EGLISE ET DANS LA CHAPELLE DE L'ARCHIPEL DE GLENAN.


Eglise Saint-Pierre.XII° siècle.


1776,  Un procès-verbal de prééminences relève  dans la baie du chevet un écusson non identifié et dans le premier vitrail à droite, de cette baie, un autre écusson; Il en est de même en la chapelle de Notre-Dame.

Jean-Pierre de Guernisac, chevalier du Stang, réclame des prééminences de temps immémorial en la maîtresse vitre, côté Epitre , ce  qui n’existent pas mais  sont constantes par aveux du Roy de 1353 et 1683.

Messire François-Henri De Franquetot, duc de Coigny, réclame l’écu de la principale vitre.originaire de Normandie, est aussi baron de Nevet paroisse de Plogonnec, et sieur de Lezargant en Plonevez-Porzay. famille qui fournira deux maréchaux de France et qui s'est éteinte en 1865;

Joseph du Guermeur, seigneur de Kerguilly, réclame ses armes dans le vitrail de la chapelle Notre-Dame.

1980, dans les bas côté du choeur, verrières kaléidoscopes du milieu  du XIX° déposées lors des travaux  et dans les baies hautes verrières grisaillées
.
Chapelle des Glénans.

Succursale en date du 27 septembre 1871, cette chapelle fut construite par Mrg de Marc’hallach, recteur.Un vitrail provenant de cette chapelle  et représentant une Vierge, est conservé chez  un particulier de Plomelin.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires