Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 06:15
,

ERGUE-GABERIC .INVENTAIRE DE  SES VITRAUX DISPARUS

Eglise Saint-Guinal. XVI° siècle

baie du chevet.


Le peintre-verrier Ottin signale au début XIX°, en supériorité dans la maîtresse vitre, les armes des Lezergue « de gueules à la croix potencée d’argent, cantonnée de quatre croisettes de même » et Kernaon auprès de sa majesté.

        1728, restauration de la baie du chevet, une Passion de 1516.
Dans la baie des fonds baptismaux, on voyait du côté gauche un Christ sortant du tombeau, vitrail en mauvais état.

 Un Arbre de Jessé existait alors, quelques pièces en sont les témoins dans le réseau du chevet.

Il en est de même d’une Nativité dont la présence est signalée au même endroit par un enfant couché dans la paille.

Baie 4,  la seconde du côté sud.
Vitrail kaléidoscope du peintre vitrier Quimpèrois Cassaigne , date proche de 1850, remplacé seconde partie XX° par vitrerie de l'atelier HSM.

Chapelle Saint-André.XV° ET XVIII°

En place, en1978, un vitrail composé de divers pièces des XV , XVI et XVIIe. Dans les autres fenêtres, des morceaux de pièces anciennes indiquent la présence de verrières figuratives. Restes d’un texte provenant d’une Annonciation .

Chapelle Saint-Guénolé. XV° et XVII°

       
    Aveu du XVIIe siècle signalant dans la maîtresse vitre les armoiries des Lezergue et Kernaon en supériorité avec sa majesté.
1897. Le chanoine Abgrall signale une Passion, un Saint-Esprit, une Sainte-Face et un ange Gabriel.
Le Guennec, début XX°, relève un Christ en Croix entouré de deux larrons et un ange.
1970. Il ne reste plus rien, lors de la pose par l’atelier jean-Pierre Le Bihan de la vitrerie losange.

Chapelle Notre-Dame de Kerdevot.
XV°ergue-gabaric-r--seau-001.jpgergue-gabaric-r--seau-001.jpgergue-gabaric-r--seau-001.jpgergue-gabaric-r--seau-001.jpg

Toutes les baies de l’édifice, du moins celles existantes au XV et XVIe siècles, étaient garnies de vitraux figuratifs. Des pièces de verre de l’époque, de couleur jaune fort, jade, et pièces de verre verdâtre avec boudine, avec trace de grisailles, en sont les témoins.



Ces fenêtres portaient les blasons des Guengat, Tréanna, entre autre dans la maîtresse vitre, 1489, Liziard, Kersulgar, Lanros, Autret de Missirien.Toujours dans la maîtresse vitre,les armoiries des Rosmadec. Par deux fois se retouvent celles des Tremillec de tromelin.

Roujours dan
 Ci-dessus on peut lire certains élèments de la vie du Christ   et dans le reseau des armoiries

Roger Barrié note que la baie du chevet présente les restes de deux verrières : une Passion et une vie de la Vierge.

Milieu XIXe, accident de transport, entre Quimper et l’édifice, en vue d'une restauration  de vitraux de cette baie. L'auteur est Cassaigne. dont l'atelier était Place au Beurre. Le résultat  en est le destruction complète ou partielle de plusieurs panneaux. ci contre une architecture qui a dû subir cet accident de parcours.les plmbs de casse rassemblent les pièces.xarchitecture-web.jpg


Fin XIXe, la maîtresse vitre est bien détériorée.

1936-1939, restauration du verrier parisien Léglise.

La date 1489 , qu'on peut lire dan cette verriière,était, avant ce travail, sur une verrière latérale, Ce verrier a complété les parties manquantes en y regroupant  des fragments de vitraux provenant des baies latérales. Coût : 30.000 francs. De nombreuses pièces d’architectures XVe  servent de bouche-trous dans la partie haute
.
Les baies latérales reçoivent, à cette époque semble-t-il, une vitrerie losangée en verre blanc. Une pièce de monnaie de 1922, glissée dans les solins, fut retrouvée lors de la pose des vitraux de Hung Rannou en 1995, atelier Jean Pierre Le Bihan
.
1942. dépose de la baie du chevet, stockage pour faits de guerre à la chapelle Saint-Guénolé où elle rejoint d’autres vitraux dont ceux de la cathèdrale de Quimper.

1949 Remise en place par l’atelier Labouret.
1983, un cambriolage détruit, dans la baie du chevet, un panneau ancien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires