Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 04:56
CHATEAUNEUF-DU-FAOU.VITRAUX DISPARUS

Pour cette commune et ses quatre édifices religieux, et pour un aperçu des vitraux existants dans le passé, qui ont disparus  pour diverses raisons, dont le manque d’entretien aux VIII° et XIX° siècle,  nous nous sommes aidés des relevés des armoiries des seigneurs, des archives paroissiales et d’autres documents.

La présence d'armoiries annonce la présence de vitraux figuratifs.


Pour les  édifices où des armoiries été relevées, lors de procès de prééminences, il y a de grandes chances et les exemples sont nombreux, que les seigneurs faisaient installer, au dessous de ces armoiries, qui se trouvent pour la plupart dans le réseau,  des vitraux figuratifs où souvent ils sont représentés en donateurs .

Eglise Notre-Dame. L'église actuelle fut construite fin XIX°siècle.

En1683, Yves Pencoët, peintre vitrier de Plonévez-du-Faou au village de Villeneuve Quiniou, répare les verrières de l’église et perçoit 84 livres « en y employant toutes les vitres. »  Il s’agit probablement d’une remise en plomb de toutes les baies.
.
En1781,  en la maîtresse vitre, nous trouvons un relevé des armoiries dont celles du Roi, au dessus de celles  des Rosily,  des Kervaziou,   ainsi qu'une des Kervaziou (Kerverziou !) en alliance avec Guengat et deux autres non identifiées.
On peut expliquer la présence d’armoiries du Roi, cette paroisse ayant été une  juridiction royale

En la vitre du côté de l’évangile,  de nouveau les  armes du roi, des Dresnay et une de Kervaziou en alliance  d’ armoiries non identifiées   une Catherine du Dresnay s’était mariée en 1495 avec un Rosily dont la famille s’est éteinte en 1854.
Les Kervaziou n’existent pas dans le nobiliaire et armorial de Bretagne .Par contre il est rapporté que ce seigneur était le premier prééminencier après le Roi, que les  Rosiliy ont possédé quelques  blasons par concession gratuite des précédents.

Un membre de la famille de Guengat est connue comme étant  vice-amiral de Bretagne et maître d’hôtel de François 1er

Vitre du côté de l’épître, deux blasons . Vitres du bas-côtés, Kervaziou – Guengat.

Chapelle  Notre-Dame du Vieux-Marché. N’existe plus

1635, écusson des de Ploeuc sur la maîtresse vitre et aux vitres des chapelles Sainte-Barbe et Sainte-Catherine.
1683, les Kervaziou ont les armes en la maîtresse vitre avec en plus les armes des Rosily.

Chapelle  Notre-Dame-des-Portes, origine XV° ;

1607, il est fait procès à la suite des dégâts, entre autres aux vitres, après passage de la ligue le 23 mars 1593.

Chapelle du Moustoir,
trêve de Châteauneuf ,

En 1678, la seigneurie du Moustoir avait le droit d’avoir ses armes dans les principales vitres de la chapelle .
1852 le clocher est foudroyé . 1980, restes de blasons XVIIe et de vitrerie de la même époque en baie 5.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Pierre Le Bihan - dans famille de peintres vitriers
commenter cet article

commentaires